Go to main content

Le football uni contre le bombardement des civils

A l’occasion de la Super Coupe de l’UEFA, qui opposera le Real Madrid au Séville FC à Trondheim (Norvège), ce mardi 9 août, Handicap International et la Fondation UEFA pour l’Enfance s’associent pour dénoncer l’utilisation des armes explosives en zones peuplées, dans les conflits récents et en cours dans le monde. Lors de la cérémonie d’ouverture, deux enfants afghan et syrien en situation de handicap, réfugiés en Norvège, escorteront les capitaines des deux équipes. Ils porteront ensemble sur le terrain les coupes de l’UEFA Europa League et celle de l’UEFA Champions League.

Sayed, à gauche, et Ismail, à droite, sont deux enfants réfugiés en Norvège depuis avril 2016. Ils deviendront ce soir les premiers enfants handicapés dans l'histoire du football à escorter des joueurs

Sayed, à gauche, et Ismail, à droite, sont deux enfants réfugiés en Norvège depuis avril 2016. Ils deviendront ce soir les premiers enfants handicapés dans l'histoire du football à escorter des joueurs | (c) Handicap International

La Fondation UEFA pour l’Enfance apporte son soutien à Handicap International qui défend les droits des personnes handicapées à travers le monde et œuvre à leur pleine participation dans la société. Elle soutient également la nouvelle campagne mondiale de l’association contre les bombardements des civils, qui font de très nombreuses victimes parmi les enfants. Pendant la mi-temps, une vidéo produite avec des joueurs de la rencontre reprendra le message Stop Bombing Civilians!, pour dénoncer l’insoutenable menace qui pèse aujourd’hui sur des millions de civils à travers le monde. Ce moment solennel permettra de rappeler que la majorité des victimes de bombardements est constituée de civils et de réaffirmer l’urgence de protéger les populations en faisant respecter les conventions en vigueur.

Cet événement constituera le lancement d’une campagne de Handicap International auprès du grand public, sur internet et les réseaux sociaux. Chacun sera invité à rejoindre le combat en signant la pétition Stop bombing civilians!

Bombarder des civils, ce n’est pas la guerre, c’est un crime!

En 2015, selon un rapport d’Action on Armed Violence, près de 44 000 personnes ont été tuées ou blessées par des armes explosives dans le monde; 76% d’entre elles étaient des civils. Quand ces armes ont été utilisées en zones peuplées, 92% des victimes étaient des civils.

Utilisées massivement en zones urbaines au cours des derniers conflits armés, les armes explosives (missiles, roquettes, obus, bombes aériennes, mines, bombes à sous-munitions, etc.) font chaque année des dizaines de milliers de nouvelles victimes parmi les civils. Ces armes provoquent des souffrances et des blessures graves allant jusqu’à l’amputation, causent des handicaps lourds et des traumatismes psychologiques profonds. Elles détruisent les habitations, les écoles, les hôpitaux, etc. Après le conflit, les armes qui n’ont pas explosé à l’impact constituent non seulement un danger pour la sécurité des populations, mais également un obstacle à la reconstruction du pays. Elles plongent ainsi les populations dans la plus grande pauvreté.

Le Droit international humanitaire (DIH) interdit aux parties prenantes d’un conflit de prendre pour cibles les populations civiles et les bâtiments publics. Toute attaque doit respecter le principe de distinction entre les civils et les combattants. Or, dans les conflits actuels, les belligérants utilisent régulièrement des armes explosives à large rayon d’impact dans les villes et les zones où se regroupent les populations. Cette pratique inacceptable, qui tue et mutile de nombreux habitants, constitue une violation des dispositions majeures du DIH.

UEFA/Handicap International


La Fondation UEFA pour l’Enfance

La Fondation a été créée en avril 2015 sur l’initiative de l’UEFA, afin de promouvoir le rôle social et communautaire du football. Ainsi, la Fondation utilise t’elle le sport et le football en particulier pour soutenir des projets humanitaires liés aux droits des enfants. Elle apporte son soutien notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’accès au sport, du développement personnel de l’enfant, de l’intégration des minorités, ainsi que de la défense des droits de l’enfant. Plus d'information: fondationuefa.org

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Mossoul un an après: une ville piégée par les mines et les bombes
© Fanny Mraz / HI
Urgence

Mossoul un an après: une ville piégée par les mines et les bombes

Un an après la libération de Mossoul, 8 millions de tonnes de restes explosifs [1] piègent encore la ville. Tandis que des milliers de blessés tentent aujourd’hui de se soigner et que plus de 300 000 [2] déplacés survivent toujours dans les camps et les communautés, Mossoul, piégée par les restes explosifs de guerre, est une bombe à retardement. 

Pluies torrentielles au Bangladesh : plus de 9 000 réfugiés rohingyas affectés
© HI
Réadaptation Urgence

Pluies torrentielles au Bangladesh : plus de 9 000 réfugiés rohingyas affectés

Plus de 9 000 rohingyas sont affectés par des inondations et des glissements de terrain au Bangladesh depuis le mois de juin.  Les équipes de HI continuent de venir en aide aux populations affectées. 

Près de 300 000 réfugiés syriens bloqués aux frontières : l’accès à l’aide humanitaire est urgent
© Philippe Poulpiquet / HI
Stop Bombing Civilians Urgence

Près de 300 000 réfugiés syriens bloqués aux frontières : l’accès à l’aide humanitaire est urgent

Ces derniers jours, le nombre de Syriens ayant fui le conflit dans le sud de la Syrie a été multiplié par quatre, passant d’environ 60 000 à 272 000 civils. L’aide humanitaire aux frontières n’est pas suffisante pour répondre aux besoins des familles déplacées.