Go to main content
 
 

Le nouveau Vivre Debout est en ligne! N° 66

Magazine des donateurs
Suisse

Le magazine destiné à nos donateurs est en ligne! Retrouvez l’édito de Marco Kirschbaum, nouveau directeur de Handicap International Suisse, qui revient sur les objectifs clefs de sa mission. Le dossier met quant à lui en avant l'importance de notre présence au Kenya depuis 1992.

Le nouveau Vivre Debout est en ligne!

Le nouveau Vivre Debout est en ligne! | © HI

Handicap International (HI) est présente au Kenya depuis 1992 pour apporter une aide aux plus vulnérables dans les camps de réfugiés. Nous intervenons également dans des secteurs comme la lutte contre les violences sexuelles à l’égard des enfants handicapés, les services de santé maternelle et infantile ou l’accès à l’emploi et la participation des personnes handicapées à la vie politique.

Intervention dans les camps de réfugiés

Le camp de réfugiés de Dadaab, à l’est du pays, compte 235’269 réfugiés et demandeurs d’asile enregistrés (chiffres du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés - HCR, janvier 2018). Le camp de Kakuma, au nord-ouest, abrite plus de 147’000 réfugiés (chiffres du HCR, juin 2018). HI est présente sur les deux sites et auprès des communautés d’accueil environnantes pour fournir des services de réadaptation physique et fonctionnelle, y compris des aides techniques telles que des béquilles et des fauteuils roulants. Son objectif est d’améliorer les conditions de vie des réfugiés les plus vulnérables, en particulier les personnes handicapées, en garantissant l’égalité d’accès aux services, en sensibilisant à la discrimination et en renforçant l’aptitude du personnel qui travaille avec les réfugiés à identifier les besoins des plus vulnérables.

Michael, 3 ans

Michael a 3 ans. Ses parents ont fui la guerre au Burundi. Il est né dans le camp de réfugiés de Kakuma avec un problème congénital aux jambes qui lui a valu une double amputation. HI l’a pris en charge. Son physiothérapeute raconte : « Michael est un garçon jovial toujours déterminé à apprendre et à avancer aussi vite que possible. Nous lui apprenons à marcher à l’aide d’un déambulateur qui laissera bientôt la place à des béquilles. Il participe également à une session de thérapie de groupe destinée aux enfants handicapés pour l’aider à développer son estime de soi et ses capacités d’interaction sociale. Michael a également suivi une formation sur les activités de la vie quotidienne, il est maintenant capable de s’habiller et d’enfiler ses prothèses tout seul. »

Faire respecter les droits des enfants handicapés

HI lutte également contre les violences sexuelles à l’égard des enfants, en particulier ceux porteurs de handicaps. Elle informe les enfants, les familles, les autres organisations et les autorités locales sur les droits des enfants, selon la Convention relative aux droits de l’enfant et la Convention relative aux droits des personnes handicapées. Elle aide aussi les survivants et leurs parents/tuteurs à bénéficier d’une aide immédiate et d’un soutien à long terme.

La santé pour tous

HI œuvre par ailleurs pour améliorer les conditions de santé des mères marginalisées, des nouveau-nés et des jeunes enfants. L’association soutient les organisations locales dans la mise en place de services de santé maternelle et infantile pour les populations marginalisées de Nairobi, en particulier les personnes handicapées.

Vivre Debout: le magazine des donateurs numéro 66, février 2019

  • Dossier : Notre présence au Kenya
  • Portrait : Reema, bénéficiaire de HI

Lire le nouveau Vivre Debout  

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Inauguration symbolique du monument au Civil inconnu : un hommage aux victimes des conflits armés
@Carole Parodi / HI
Événement Mines et autres armes Stop Bombing Civilians

Inauguration symbolique du monument au Civil inconnu : un hommage aux victimes des conflits armés

Handicap International (HI) inaugurera symboliquement, le 14 novembre à Genève, un monument au Civil inconnu pour dénoncer les ravages des conflits armés sur les civils. Une performance originale de danse contemporaine clôturera la cérémonie. En parallèle, HI organise une exposition itinérante présente du 11 au 17 novembre à Genève. Cette dernière invite le public à interpeller les conseillers nationaux afin que le gouvernement suisse s’engage pro-activement dans l’élaboration d’une déclaration politique internationale pour une meilleure protection des civils lors des guerres.
 

Une exposition pour permettre à la population de dire NON aux bombardements des civils
© Handicap International
Événement Mines et autres armes Mobilisation Stop Bombing Civilians

Une exposition pour permettre à la population de dire NON aux bombardements des civils

Dans le cadre de sa campagne « stop bombing civilians », Handicap International (HI) organise une exposition itinérante qui passera à Lausanne du 14 au 20 octobre. Ses objectifs : inviter le public à interpeller ses conseillers nationaux afin que le gouvernement suisse se positionne plus fermement pour la protection des civils lors des conflits et qu’il s’engage pro-activement dans l’élaboration d’une déclaration politique internationale. Ensemble nous avons 6 mois pour stopper le bombardement des civils !

Bombardements en zones peuplées :  les Etats reconnaissent enfin l'urgence d'agir
© A. Al Osta / HI
Mines et autres armes Mobilisation Stop Bombing Civilians

Bombardements en zones peuplées : les Etats reconnaissent enfin l'urgence d'agir

133 Etats et des ONG se sont réunis pendant deux jours lors de la Conférence de Vienne sur la "Protection des civils dans les guerres urbaines". La majorité  d’entre eux ont déclaré être prêts à travailler à une déclaration politique visant à mettre fin aux souffrances humaines causées par l'utilisation des armes explosives dans les zones peuplées. Les discussions qui se tiendront pendant six mois seront décisives pour protéger des millions de civils vivant dans les zones de guerre.