Go to main content

Les ONG appellent à une cessation immédiate des hostilités et à un accès humanitaire total au Yémen.

Urgence
Yémen

Les organisations signataires, présentes sur le terrain, appellent à la cessation immédiate des hostilités au Yémen, y compris à Sanaa. Elles demandent également aux parties au conflit de permettre un accès humanitaire total et sans entrave aux personnes, dans le besoin de faciliter l'acheminement du fret humanitaire.

(c) Camille Gillardeau / Handicap International

La capitale du Yémen, Sanaa, fait l'objet de violents affrontements et de frappes aériennes depuis cinq jours, laissant des milliers de personnes dans la peur, piégées  et sans aucun accès à l'aide humanitaire. Des dizaines de morts et de blessés ont été signalés. Les personnels humanitaires sont bloqués sans possibilité de fournir des soins vitaux et un soutien essentiel aux populations dans le besoin. La situation se détériore heures après heures et la population civile est la première impactée.
 

Nous appelons toutes les parties au conflit à immédiatement:

  • Cesser toutes les hostilités et arrêter l'utilisation d’armes explosives dans les zones habitées à Sanaa et dans l’ensemble du pays.
  • Respecter leurs obligations en vertu du Droit international humanitaire et assurer la pleine protection de la population et des infrastructures civiles.
  • Permettre un accès humanitaire total et sans entrave et faciliter le mouvement des travailleurs humanitaires afin de reprendre l'aide humanitaire à Sanaa et à travers le pays.

Alors que le conseil de Sécurité des Nations Unies se réunit ce mardi 5 Décembre pour discuter de la situation au Yémen, nous demandons à ses membres, en particulier la France, le Royaume-Uni, les Etats Unis, la Chine et la Russie, de soutenir publiquement cet appel et d’utiliser de leur influence diplomatique afin que ce conflit cesse.

<value is too large to edit>
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Violences dans la bande de Gaza : HI demande la protection des personnes les plus fragiles
© HI
Urgence

Violences dans la bande de Gaza : HI demande la protection des personnes les plus fragiles

Alors que Gaza vient de connaitre une nouvelle journée de manifestations qui a fait plus de 610 blessés selon les premières estimations, HI appelle toutes les parties au conflit à assurer la protection des civils. HI s’inquiète plus particulièrement du sort des personnes les plus vulnérables et demeure très préoccupée par la quantité de blessures aux membres inférieurs, susceptibles de générer des handicaps permanents. HI renouvelle ses appels à une levée du blocus qui pénalise l’ensemble de la population de Gaza, et particulièrement les personnes blessées. 

Blessé par balle : une expérience traumatisante Urgence

Blessé par balle : une expérience traumatisante

Ahmed a 15 ans. Il a été blessé à la cuisse droite juste au-dessus du genou lors d’une manifestation à la frontière entre Gaza et Israël. Il est pris en charge par une équipe de HI. Dès que sa blessure sera cicatrisée, il pourra commencer les séances de rééducation. Il a également besoin d’aide psychologique. 

GAZA : Des soins en réadaptation urgents pour éviter des handicaps
© Ali Jadallah / Anadolu Agency / AFP
Urgence

GAZA : Des soins en réadaptation urgents pour éviter des handicaps

Près de 3 000 ont été blessées lors des manifestations des 14 et 15 mai dernier à la frontière entre Gaza et Israël. Les services médicaux à Gaza sont débordés par l’afflux massif et soudain de blessés. HI met en place des services de réadaptation pour éviter aux patients des handicaps et leur permettre de conserver ou de retrouver leur mobilité.