Go to main content

Nos drapeaux sur le pont du Mont-Blanc

Événement Stop Bombing Civilians
Suisse

Les drapeaux du pont du Mont-Blanc sont aux couleurs de Handicap International (HI) et de sa campagne de mobilisation « Stop bombing civilians ». Objectifs : appeler les Etats à reconnaitre l’ampleur du problème et s’engager à mettre fin à l’utilisation des armes explosives en zones peuplées.

Nos drapeaux sur le pont du Mont-Blanc

Nos drapeaux sur le pont du Mont-Blanc | (c) Basile Barbey / HI

Du 15 au 21 avril, le pont du Mont-Blanc est orné de 8 drapeaux rappelant le combat de HI contre le bombardement des civils en zones urbaines. 92% des victimes sont des civils. C’est inacceptable !

L’organisation appelle les Etats à reconnaître le problème humanitaire posé par l’utilisation des armes explosives en zones peuplées. Ils doivent s’engager à trouver des solutions politiques pour mettre fin à cette pratique et faire en sorte que les civils soient protégés des effets de la guerre, comme l’exige le droit international humanitaire. HI invite également le public à se mobiliser en signant sa pétition « Stop bombing civilians ».

Plus d’informations.
 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

HI Yoga Nations : des séances de yoga gratuites sous Broken Chair
©HI
Événement

HI Yoga Nations : des séances de yoga gratuites sous Broken Chair

Handicap International (HI) offre à nouveau cette année, dès le 7 mai et jusqu’en octobre, deux séances mensuelles de yoga gratuites sous Broken Chair, Place des Nations à Genève. Objectif : aller à la rencontre du public dans ce haut lieu symbolique de la Genève internationale. 

Les civils, victimes des combats puis des restes explosifs
© Agence ISNA / HI
Stop Bombing Civilians

Les civils, victimes des combats puis des restes explosifs

Au Yémen, l’utilisation massive des armes explosives laissent une contamination qui, après les combats, ajoute un danger supplémentaire pour les civils.

Rwanda : 25 ans après le génocide, « les traumatismes sont toujours palpables »
© Giles Duley/HI
Événement

Rwanda : 25 ans après le génocide, « les traumatismes sont toujours palpables »

Le Rwanda entamera ce dimanche la commémoration du génocide des Tutsis, qui avait entraîné en 1994 la mort de plus de 800'000 personnes. Vingt-cinq ans plus tard, près d’une personne sur trois souffre de troubles de stress post-traumatiques. Présente depuis 1994 aux côtés des victimes, nous continuons d’accompagner les victimes directes et indirectes des violences.