Goto main content
 
 

Nouveau directeur chez Handicap International Suisse

Événement
Suisse

Marco Kirschbaum est le nouveau directeur de Handicap International Suisse depuis le 15 décembre 2018. Il remplace Petra Schroeter qui a occupé cette fonction depuis 2011.

Petra Schroeter et Marco Kirschbaum

Petra Schroeter et Marco Kirschbaum | © Basile Barbey / HI

Marco Kirschbaum apporte sa vaste expérience en matière de travail humanitaire, de renforcement des capacités des ONG et de promotion du dialogue au poste de directeur de Handicap International (HI). Il a travaillé en Ukraine pour la Special Monitoring Mission to Ukraine de l'OSCE (Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe), notamment comme chef adjoint du bureau régional de Donetsk depuis 2016. Auparavant, il a été directeur de NGO Management Association, une organisation basée à Genève qui offre des formations en gestion aux ONG. Il a également travaillé pour le CICR (Comité international de la Croix-Rouge) durant de nombreuses années comme délégué en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique ainsi qu’au siège à Genève.  

Pour Marco Kirschbaum, sa priorité chez HI sera l’inclusion des personnes handicapées dans tous les aspects de l’aide humanitaire. L'un des objectifs clés de son travail sera également d'étendre la campagne visant à mettre fin aux bombardements des civils dans les zones en conflits et de poursuivre le développement de partenariats en Suisse.

Petra Schroeter continuera à travailler pour HI et assumera le rôle de Directrice des Relations institutionnelles et Financements. Ses nouvelles responsabilités comprendront les relations avec les partenaires institutionnels suisses et les acteurs multilatéraux représentés à la Genève internationale. Cela inclut la représentation de HI dans les réseaux d'ONG et la participation aux discussions et aux groupes de travail sur le thème des donateurs institutionnels. 

Un autre changement a eu lieu en juin au sein de l'Association nationale suisse de HI: Bernard Poupon, président de HI Suisse depuis sa fondation en 1996, a transmis le flambeau à Christophe Wilhelm, membre du bureau depuis 2013. Jean-Luc Rossier, co-fondateur de HI Suisse, a quant à lui été élu vice-président.

Christophe Wilhelm et Marco Kirschbaum | © Basile Barbey

Lire le communiqué de presse en format PDF 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

10ème anniversaire du conflit syrien: « Il faudra des générations pour reconstruire la Syrie »
Elisa Fourt
Mines et autres armes Stop Bombing Civilians

10ème anniversaire du conflit syrien: « Il faudra des générations pour reconstruire la Syrie »

10 ans après le début du conflit, alors que les combats continuent en Syrie, le travail de reconstruction du pays s'annonce colossal: diversité et étendue des armes explosives qui polluent le territoire, infrastructures et villes détruites par les bombardements incessants, population syrienne déplacée, traumatisée, blessée et paupérisée... Nous appellons la communauté internationale à donner les moyens d'agir aux différents acteurs de l'aide en Syrie.

Bombardements des civils : la Suisse devrait s’engager plus !
© Waleed Khaled / HI
Mines et autres armes Stop Bombing Civilians

Bombardements des civils : la Suisse devrait s’engager plus !

Du 3 au 5 mars, les Etats se réunissent en ligne pour discuter des termes de l’accord international contre les bombardements en zones peuplées. Nous dénoncons la décision de la Suisse de privilégier les activités militaires au détriment des populations civiles et l’invite à revenir sur sa position.

« Il faudra des générations pour reconstruire une Syrie dévastée »
© B.Blondel / HI
Mines et autres armes

« Il faudra des générations pour reconstruire une Syrie dévastée »

Après 10 ans de guerre, la Syrie est totalement contaminée par les restes explosifs, une contamination qui est du jamais-vu pour les experts. Quand le conflit cessera, le déminage et la reconstruction seront extrêmement complexes. Explications d’Emmanuel Sauvage, directeur de la réduction de la violence armée chez HI.