Go to main content

Ouragan Matthew: venir rapidement en aide aux plus fragiles

Urgence
Haïti

Handicap International mobilise ses équipes présentes en Haïti, renforcées par des spécialistes de l’urgence arrivés vendredi, après le passage de l’ouragan Matthew mardi dernier. Une course contre la montre est engagée. Les rares centres de santé et hôpitaux qui n’ont pas été touchés par la catastrophe sont engorgés par un nombre croissant de blessés. Les risques d’épidémie mettent en danger toute une partie de la population. 

Route détruite dans le sud d’Haïti après le passage de l'ouragan Matthew

Route détruite dans le sud d’Haïti après le passage de l'ouragan Matthew | © P.Thieler / Handicap International

Une équipe d’urgence est arrivée à Port-au-Prince vendredi matin, pour renforcer les équipes de Handicap International habituellement présentes en Haïti. Elle a pour mission d’évaluer la portée de la catastrophe, d’organiser notre intervention humanitaire immédiate mais également de contribuer aux efforts d’accès aux zones isolées pour l’ensemble des organisations humanitaires.

Faites un don maintenant pour aider les populations en détresse.

Les priorités: favoriser l’acheminement de l’aide vers les personnes les plus fragiles, proposer des soins de réadaptation aux blessés, et un soutien psychosocial aux personnes traumatisées. Des distributions de bâches et cordes devraient également être organisées, pour permettre aux familles qui ont tout perdu de constituer des abris. Des kits de cuisine, des tablettes de purification d’eau pour éviter la survenue d’épidémies, ainsi que des aides spécifiques comme des béquilles ou déambulateurs doivent compléter ce dispositif.

"Nous cherchons à fournir le plus vite possible une aide aux survivants qui ont tout perdu. Les blessés sont nombreux, explique Hélène Robin, responsable des programmes d’urgence à Handicap International. Avec nos équipes présentes sur place, nous avons deux priorités: les prendre en charge tout de suite de manière adaptée pour que leurs blessures ne deviennent pas fatales ou n’engendrent pas une invalidité pérenne; fournir le matériel nécessaire aux personnes touchées pour qu’elles puissent se reconstruire un toit et se faire à manger."

Handicap International avait formé une cinquantaine de physiothérapeutes suite au tremblement de terre de 2010, puisque le pays n’en comptait qu’une dizaine. L’équipe d’urgence organise leur déploiement pour apporter des soins de réadaptation fonctionnelle aux blessés et assurer leur suivi.

Les prochaines étapes pour Handicap International

Handicap International prévoit de reconstituer la plateforme logistique (qu’elle avait créée suite aux cyclones de 2008) pour acheminer l’aide humanitaire dans les zones les plus reculées. Cette plateforme sera mise à disposition de l’ensemble des organisations humanitaires et permettra de redistribuer l’aide centralisée à Port-au-Prince, et d’éviter ainsi l’engorgement de la capitale.

Compte tenu de la situation dans les zones touchées, cette plateforme logistique pourrait avoir recours à des camions, mais également utiliser les voies maritimes pour accélérer l’acheminement de l’aide.

Handicap International à Cuba et en Haïti

Handicap International est présente à Cuba (province de Pinar del Rio, province de Granma, Santiago de Cuba, Baracoa et Guantanamo) depuis 1998 et en Haïti (région de Port-au-Prince, département des Nippes, commune de Delmas, commune de Carrefour, département de l’Artibonite et département du nord) depuis 2008. En Haïti, l’association était notamment intervenue auprès de dizaines de milliers de victimes du tremblement de terre de janvier 2010.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Le centre de réadaptation d’une ONG partenaire de Handicap International détruit dans la Ghouta orientale
© HI

Le centre de réadaptation d’une ONG partenaire de Handicap International détruit dans la Ghouta orientale

L’escalade extrême des bombardements dans la partie orientale de la Ghouta assiégée depuis les dernières 72 heures a fait plus de 300 victimes civiles et causé des dommages très importants aux infrastructures – particulièrement aux hôpitaux, aux cliniques et aux abris où les civils ont trouvé refuge.

«J’ai compris à quel point sa vie avait changé»
© Philippa Poussereau / HI

«J’ai compris à quel point sa vie avait changé»

Ibrahim est l’un des 600’000 réfugiés rohingyas ayant fui les violences qui ont éclaté au Myanmar en août 2017. Lourdement blessé, sa vie a radicalement changé. Farhana, physiothérapeute chez HI, travaille au camp de Kutupalong au Bangladesh, l’un des plus grands camps de réfugiés du monde.

Plus de 8000 réfugiés au Burundi : HI évalue la situation d’urgence
© Terre des Hommes/HI

Plus de 8000 réfugiés au Burundi : HI évalue la situation d’urgence

Suite aux affrontements actuels qui ont lieu à l’Est de la République démocratique du Congo, plus de 8000 personnes se sont réfugiées dans le sud du Burundi depuis le 24 janvier. HI a évalué les besoins des populations affectées, en collaboration avec l’ONG Terre des Hommes, et envisage une intervention d’urgence.