Go to main content

Séisme en Afghanistan et au Pakistan: l’heure est au diagnostic

Urgence
Afghanistan Pakistan

Les équipes de Handicap International, déjà présentes sur place, se tiennent prêtes à intervenir suite au violent tremblement de terre a frappé l’Afghanistan et le Pakistan à 10 heures ce lundi matin. Quelques heures plus tard, les bilans provisoires font état de dizaines de morts et de centaines de blessés d’une part et d’autre de l’épicentre, une zone de hautes montagnes qui sépare les deux pays.

Garçon blessé après un important tremblement de terre à Peshawar dans le Nord Est du Pakistan

Un homme pakistanais amène un garçon blessé à l’hôpital après un important tremblement de terre à Peshawar dans le Nord Est du Pakistan | © Ahmad Sidique / XINHUA

L’Afghanistan et le Pakistan ont été frappés par un violent séisme d’une magnitude de 7,5, dont l’épicentre était situé à  170 km de Kaboul, la capitale afghane, dans la région du Badakhshan, une zone de montagnes de l’Hindou Koush. Le tremblement de terre a également été ressenti en Inde.

Le bilan humain et matériel évolue d’heure en heure dans cette région isolée et difficile d’accès, déjà affectée par plusieurs tremblements de terre meurtriers par le passé. La population dans un rayon de 100 kilomètres à la ronde est estimée à 931 807 habitants.

Handicap International est présente en Afghanistan depuis 1987 et au Pakistan depuis 1985. L’association bénéficie d’une solide expérience dans l’aide apportée aux victimes des séismes, comme en témoignent ses interventions lors du tremblement de terre au Népal en avril 2015, en Haïti en 2010, mais aussi déjà au Pakistan en 2005. L’heure est à présent au diagnostic et les équipes de Handicap International se tiennent prêtes à intervenir.

 

 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Mossoul un an après: une ville piégée par les mines et les bombes
© Fanny Mraz / HI
Urgence

Mossoul un an après: une ville piégée par les mines et les bombes

Un an après la libération de Mossoul, 8 millions de tonnes de restes explosifs [1] piègent encore la ville. Tandis que des milliers de blessés tentent aujourd’hui de se soigner et que plus de 300 000 [2] déplacés survivent toujours dans les camps et les communautés, Mossoul, piégée par les restes explosifs de guerre, est une bombe à retardement. 

Pluies torrentielles au Bangladesh : plus de 9 000 réfugiés rohingyas affectés
© HI
Réadaptation Urgence

Pluies torrentielles au Bangladesh : plus de 9 000 réfugiés rohingyas affectés

Plus de 9 000 rohingyas sont affectés par des inondations et des glissements de terrain au Bangladesh depuis le mois de juin.  Les équipes de HI continuent de venir en aide aux populations affectées. 

Près de 300 000 réfugiés syriens bloqués aux frontières : l’accès à l’aide humanitaire est urgent
© Philippe Poulpiquet / HI
Stop Bombing Civilians Urgence

Près de 300 000 réfugiés syriens bloqués aux frontières : l’accès à l’aide humanitaire est urgent

Ces derniers jours, le nombre de Syriens ayant fui le conflit dans le sud de la Syrie a été multiplié par quatre, passant d’environ 60 000 à 272 000 civils. L’aide humanitaire aux frontières n’est pas suffisante pour répondre aux besoins des familles déplacées.