Accès direct au contenu
 
 

Trois mois après l’explosion, nous aidons toujours les victimes des explosions au Liban

Santé Urgence
Liban

200 personnes tuées, 6'500 blessées, 220'000 personnes affectées par les explosions, à Beyrouth la situation est extrêmement tendue.

© Tom Nicholson / HI

La crise économique a renforcé un sentiment général de désespoir au sein de la population. Au moins un quart des Libanais vivent maintenant sous le seuil de pauvreté. Beaucoup de familles n’ont plus accès aux services de base, comme les soins de santé ou la nourriture. Dans ce contexte très instable, l’épidémie de Covid-19 est un facteur de stress additionnel.

Réadaptation et soutien psychologique

  • Notre organisation a été l’une des premières ONG à venir en aide aux victimes des explosions en proposant des soins de réadaptation et en fournissant des aides à la mobilité (béquilles, déambulateurs, etc.) ;
  • Nous apportons aujourd’hui un suivi aux victimes bénéficiant de séances de réadaptation. En effet, les patients qui ont eu une tendinite, une fracture, des lésions cérébrales, nerveuses ou qui ont été opérés, amputés, etc., ont besoin d’un soutien en réadaptation afin de retrouver toute leur autonomie et d’éviter l’apparition d’un handicap sur le long terme ;
  • Nous fournissons également des kits de premiers soins médicaux aux personnes légèrement blessées, afin de soigner elles-mêmes leurs blessures, en dehors des hôpitaux surchargés ;
  • De plus, notre association apporte un soutien psychologique aux personnes traumatisées par l’explosion. En effet, dans ce contexte d’insécurité, où des maisons et bâtiments ont été détruits, où de nombreuses personnes ont été blessées, où la situation économique s’aggrave, un sentiment d’anxiété sévère peut s’installer.

Notre intervention dans les mois à venir

  • Avec notre partenaire local Mousawat, nous apporterons un soutien psychologique et mèneront des séances de réadaptation pour les personnes handicapées ou blessées. Ce soutien psychologique renforce l’autonomie de la personne qui en bénéficie, et permet d’éviter le développement de troubles mentaux, sur le long terme ;
  • Nos équipes identifieront les besoins en santé mentale de chaque personne dans les familles, en même temps que les besoins urgents (médicaux, financiers, liés à l’hygiène, à l’alimentation, réadaptation, etc.). Les équipes orienteront ensuite les patients vers d’autres organisations qui proposent des services adaptés ;  
  • Nous formerons également l’organisation Mousawat, ainsi que d’autres organisations, afin qu’elles proposent un soutien adapté aux personnes âgées, handicapées, à mobilité réduite, et qu’elles puissent offrir des services à domicile grâce aux équipes mobiles. Ces équipes mobiles auront ainsi accès aux populations qui vivent dans des zones moins accessibles, et pourraient être laissées de côté. Les personnes vulnérables seront la priorité ;
  • Nous allons nous assurer que les bâtiments qui vont être reconstruits soient accessibles pour les personnes handicapées ou à mobilité réduite. Notre association partagera son expertise avec d’autres ONG (NRC Shelter, etc.) ;
  • Notre organisation va aussi apporter un soutien à CAMEALEON (réseau d’ONG cogéré par NRC, Oxfam et Solidarité International) afin que les équipes sachent tenir compte et inclure les personnes handicapées dans les études d’évaluation des projets menés ;
  • Nous allons enfin mener un travail de plaidoyer et de sensibilisation afin que les ONG identifient systématiquement les besoins des personnes vulnérables (handicapées, âgées, etc.).
Published on: 6 novembre 2020
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les femmes handicapées sont près de dix fois plus exposées aux violences sexuelles
© John Wessels/HI
Droit Prévention Santé

Les femmes handicapées sont près de dix fois plus exposées aux violences sexuelles

Ce 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, Handicap International (HI) rappelle que plus d’une femme sur trois est exposée à des actes de violences (OMS, 2020). Les femmes handicapées sont encore plus vulnérables face à ces risques. Depuis 25 ans, nous menons des projets dans de nombreux pays afin de prévenir les actes de violence et d’assurer un soutien médical et psychologique auprès des victimes.

HI fabrique des visières 3D pour les soignants en première ligne contre la Covid-19 en Ouganda
© HI
Innovation Santé

HI fabrique des visières 3D pour les soignants en première ligne contre la Covid-19 en Ouganda

En Ouganda, nous utilisons l’impression 3D pour produire des visières de protection destinées aux professionnels de santé.

Guerre Arménie-Azerbaïdjan : HI évalue les besoins des déplacés
©Google Maps
Mobilisation Stop Bombing Civilians Urgence

Guerre Arménie-Azerbaïdjan : HI évalue les besoins des déplacés

HI évalue les besoins humanitaires des personnes touchés par le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan qui a provoqué d’importants déplacements de population.