Accès direct au contenu
 
 

Une exposition pour permettre à la population de dire NON aux bombardements des civils à Berne

Droit Stop Bombing Civilians
Suisse

Dans le cadre de sa campagne « stop bombing civilians », Handicap International (HI) organise une exposition itinérante qui passera à Berne du 2 au 9 mars. 

Exposition à Berne

Exposition à Berne | (c) Pierre Mouchet /HI

En Syrie, en Irak ou encore au Yémen, les armes explosives puissantes et imprécises ravagent des villes entières. Quand les bombardements ont lieu dans des zones peuplées, les victimes sont à 90% des civils ! Au mépris du droit international humanitaire et des Conventions de Genève, les bombardements en zones urbaines tuent ou blessent 60 civils chaque jour ! Ce massacre inacceptable brise la vie de milliers d’innocents.

Après plus de 35 ans de combat contre les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions, qui ont abouti au Traité d’Ottawa (1997) et à la Convention d’Oslo (2008), Handicap International (HI) s’engage depuis 5 ans contre le bombardement dans les zones peuplées. Car bombarder les civils ce n’est pas la guerre, c’est un crime !

Exposition « NON aux bombardements des civils », du 2 au 9 mars, place Waisenhausplatz à Berne

L’exposition, composée de trois structures cubiques, présente, sous forme de textes et de photos, les conséquences dramatiques des bombardements des populations civiles dans les zones urbaines et détaille le processus politique international actuellement en marche. 

L’exposition invite également la population à agir contre l’utilisation des armes explosives en permettant à chacun d’écrire un message aux conseillers nationaux de son choix, par le biais d’une page web dédiée. L’objectif est de demander au gouvernement suisse de s’engager pleinement et pro-activement dans le processus politique en cours et de se positionner plus clairement et fermement contre le bombardement des civils dans les zones habitées. 

Accessible à tous, l’exposition est gratuite et libre d’accès.
Plus d’informations: https://bit.ly/2IDv85A  

6 mois pour stopper le bombardement des civils

Les 1er et 2 octobre derniers, 133 Etats et ONG se sont réunis à Vienne pour discuter de la « Protection des civils dans les guerres urbaines ». La majorité des Etats dont la Suisse s’est déclarée prête à travailler sur une déclaration politique internationale visant à protéger les civils dans les zones de guerre et à fournir une assistance aux victimes. 

La Suisse, membre d’un groupe de 12 Etats, travaille depuis quelques années sur une telle déclaration. Forte de sa tradition humanitaire et dépositaire des Conventions de Genève, le gouvernement doit jouer un rôle de leader dans ce groupe pour faire avancer l'élaboration de cette déclaration politique internationale.

Les discussions se sont poursuivies avec deux phases de négociation à Genève, en novembre 2019 et en mars 2020. Elles s’achèveront par une conférence prévue en mai 2020 à Dublin, sur invitation de l’Irlande, au cours de laquelle une déclaration politique devrait être ouverte à signature aux Etats.

Ainsi, ces six prochains mois seront décisifs pour la protection des millions de civils vivant dans les zones de guerre.

Published on: 25 février 2020
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Handicap International (HI) appelle à l'élimination définitive des bombes à sous-munitions
© Damien Kremer / HI
Mines et autres armes Mobilisation Stop Bombing Civilians

Handicap International (HI) appelle à l'élimination définitive des bombes à sous-munitions

Publié aujourd'hui à Genève, le rapport 2020 de l'Observatoire des bombes à sous-munitions révèle que des attaques utilisant ces armes interdites ont continué à se produire en Syrie et en Libye en 2019. Au moins 286 personnes ont été tuées ou blessées, toutes civiles. Les utilisations récentes dans la guerre Arménie-Azerbaïdjan (non comptabilisées dans ce rapport) montrent que le combat est loin d'être terminé.

Les femmes handicapées sont près de dix fois plus exposées aux violences sexuelles
© John Wessels/HI
Droit Prévention Santé

Les femmes handicapées sont près de dix fois plus exposées aux violences sexuelles

Ce 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, Handicap International (HI) rappelle que plus d’une femme sur trois est exposée à des actes de violences (OMS, 2020). Les femmes handicapées sont encore plus vulnérables face à ces risques. Depuis 25 ans, nous menons des projets dans de nombreux pays afin de prévenir les actes de violence et d’assurer un soutien médical et psychologique auprès des victimes.

Guerre Arménie-Azerbaïdjan : HI évalue les besoins des déplacés
©Google Maps
Mobilisation Stop Bombing Civilians Urgence

Guerre Arménie-Azerbaïdjan : HI évalue les besoins des déplacés

HI évalue les besoins humanitaires des personnes touchés par le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan qui a provoqué d’importants déplacements de population.