Gehe zum Hauptinhalt
 
 

Yémen : les Nations unies doivent lancer un processus de paix

Nothlife

Handicap International et dix autres organisations appellent le Conseil de sécurité des Nations unies, dans une lettre conjointe adressée le 19 octobre, à mettre en place immédiatement un cessez-le-feu et à ouvrir des pourparlers entre les belligérants afin de mettre fin à sept mois de guerre au Yémen. Les organisations humanitaires demandent également la création d’une commission internationale pour enquêter sur de possibles crimes de guerre.

Alors que la situation humanitaire s’est fortement détériorée ces derniers mois au Yémen, cette lettre conjointe demande également au Conseil de sécurité de faire pression sur les parties prenantes au conflit pour permettre un accès sûr et inconditionnel des populations à l’aide humanitaire. Depuis mars 2015, les combats ont fait plus de 2 500 morts parmi les civils, dont 500 enfants. Plus de 2,3 millions de personnes sont déplacées. 

Handicap International mène des opérations au Yémen depuis 2015 pour venir en aide aux personnes blessées. L’association a récemment formé une équipe de sept spécialistes qui interviennent dans les principales structures de santé de la capitale, Sanaa.

Nos équipes sont présentes dans deux hôpitaux et un centre de réadaptation en appui au personnel médical, paramédical et aux techniciens de kinésithérapie afin de renforcer la prise en charge des personnes les plus vulnérables affectées par sept mois de conflit. Handicap International prévoit ainsi d’apporter un soutien direct à plus de 840 personnes affectées par la crise et 100 membres du personnel des structures de santé d’ici la fin 2015. Indirectement, ce sont plus de 4 000 personnes qui bénéficieront de cette aide.

Parallèlement, l’association prévoit de mener des activités de sensibilisation auprès des acteurs humanitaires pour une meilleure prise en compte des besoins des personnes les plus vulnérables dans la réponse d’urgence.

> Téléchargez la lettre ouverte au Conseil de sécurité des Nations unies (PDF)

20 Oktober 2015
Einsatzländer

Nehmen Sie mit uns Kontakt auf

Nadia Ben Said
Verantwortliche Medien
(FR/DE/EN)

Tel : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

HELFEN
Sie mit

Lesen sie weiter

Drei Monate nach der Explosion müssen wir immer noch den Opfern der Explosionen im Libanon helfen
© Tom Nicholson / HI
Gesundheit und Prävention Nothlife

Drei Monate nach der Explosion müssen wir immer noch den Opfern der Explosionen im Libanon helfen

200 Tote, 6'500 Verletzte, 220'000 von den Explosionen betroffene Menschen, in Beirut ist die Lage äusserst angespannt.

Krieg Armenien-Aserbaidschan: HI beurteilt die Bedürfnisse der Vertriebenen
©Google Maps
Mobilisierung Nothlife Stop Bombing Civilians

Krieg Armenien-Aserbaidschan: HI beurteilt die Bedürfnisse der Vertriebenen

HI beurteilt die humanitären Bedürfnisse der Menschen, die vom Konflikt zwischen Armenien und Aserbaidschan betroffen sind. Dieser hat zur Vertreibung eines erheblichen Teils der Bevölkerung geführt

Konflikt zwischen Armenien und Aserbaidschan: Zivilisten unter Beschuss
| © HI
Mobilisierung Nothlife Stop Bombing Civilians

Konflikt zwischen Armenien und Aserbaidschan: Zivilisten unter Beschuss

Handicap International (HI) verurteilt den illegalen Einsatz von Streumunition, Waffen, die seit 2008 durch die Oslo-Konvention verboten sind.