Yémen : les Nations unies doivent lancer un processus de paix

Nothlife

Handicap International et dix autres organisations appellent le Conseil de sécurité des Nations unies, dans une lettre conjointe adressée le 19 octobre, à mettre en place immédiatement un cessez-le-feu et à ouvrir des pourparlers entre les belligérants afin de mettre fin à sept mois de guerre au Yémen. Les organisations humanitaires demandent également la création d’une commission internationale pour enquêter sur de possibles crimes de guerre.

Alors que la situation humanitaire s’est fortement détériorée ces derniers mois au Yémen, cette lettre conjointe demande également au Conseil de sécurité de faire pression sur les parties prenantes au conflit pour permettre un accès sûr et inconditionnel des populations à l’aide humanitaire. Depuis mars 2015, les combats ont fait plus de 2 500 morts parmi les civils, dont 500 enfants. Plus de 2,3 millions de personnes sont déplacées. 

Handicap International mène des opérations au Yémen depuis 2015 pour venir en aide aux personnes blessées. L’association a récemment formé une équipe de sept spécialistes qui interviennent dans les principales structures de santé de la capitale, Sanaa.

Nos équipes sont présentes dans deux hôpitaux et un centre de réadaptation en appui au personnel médical, paramédical et aux techniciens de kinésithérapie afin de renforcer la prise en charge des personnes les plus vulnérables affectées par sept mois de conflit. Handicap International prévoit ainsi d’apporter un soutien direct à plus de 840 personnes affectées par la crise et 100 membres du personnel des structures de santé d’ici la fin 2015. Indirectement, ce sont plus de 4 000 personnes qui bénéficieront de cette aide.

Parallèlement, l’association prévoit de mener des activités de sensibilisation auprès des acteurs humanitaires pour une meilleure prise en compte des besoins des personnes les plus vulnérables dans la réponse d’urgence.

> Téléchargez la lettre ouverte au Conseil de sécurité des Nations unies (PDF)

20 Oktober 2015
Einsatzländer

Nehmen Sie mit uns Kontakt auf

Nadia Ben Said
Verantwortliche Medien
(FR/DE/EN)

Tel : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

HELFEN
Sie mit

Lesen sie weiter

HI hilft den Geflüchteten aus Venezuela
© HI
Nothlife

HI hilft den Geflüchteten aus Venezuela

Kolumbien hat über eine Million Venezolaner und Venezolanerinnen aufgenommen, die aus ihrem Land geflüchtet sind. HI leistet dort Nothilfe für diese schutzbedürftigen Menschen.

„Die Menschen sind nach vier Jahren Krieg erschöpft“
©ISNA Agency / HI
Nothlife Rehabilitation

„Die Menschen sind nach vier Jahren Krieg erschöpft“

Seit 2015 bietet HI Reha-Massnahmen und psychosoziale Unterstützung in acht Gesundheitseinrichtungen in Sana'a an, zudem seit Juli 2019 in einem der grössten Krankenhäuser der Stadt Aden. Maud Bellon, die Einsatzleiterin von HI, berichtet über die schwierige Lage, in der sich die Zivilbevölkerung derzeit befindet.