Goto main content
 
 

Éducation, filles, handicap : Handicap International engagée à résoudre l'équation de l'exclusion

Inclusion Insertion
Burkina Faso Mali Niger

Suite à une étude menée au Burkina Faso, au Mali et au Niger, nous alertons sur l'exclusion des filles handicapées de l'école. Dans le monde entier, les femmes handicapées ont trois fois plus de chance d'être analphabètes que les hommes non handicapés. Afin de mobiliser le public sur ce problème majeur, nous vous invitons à signer la pétition #School4all : tous les enfants ont droit à l’éducation.

© Nicolas Axelrod-Ruom / HI

L'exclusion des jeunes filles, y compris des filles handicapées, du système scolaire est une injustice contre laquelle nous luttons quotidiennement. A l’exemple de cette nouvelle étude menée par l’organisation en 2019 dans la région du Sahel auprès de 370 personnes, qui prouve que les filles handicapées sont davantage discriminées face à l’éducation en raison de leur genre et de leur handicap.

Téléchargement de l’étude (méthodologie, résultats et rapport) : Être fille & handicapée en Afrique de l'Ouest – La situation éducative en question au Mali, Niger et Burkina Faso.

Ce que montre l’étude

Les filles handicapées sont invisibles dans les statistiques, les études et les politiques publiques. A travers les interviews ou observations de 370 personnes, notre étude montre qu’au Mali, moins de 18% des femmes handicapées savent lire et écrire. Au Niger et au Mali, plus de la moitié des filles inscrites à l'école primaire n'ont pas accès à l'enseignement secondaire. Au Burkina Faso, seulement 1% des filles terminent leurs études secondaires.

Avoir un enfant handicapé est considéré par les familles comme une « tragédie » ou une « punition ». Certains peuvent penser que le handicap est contagieux.

Un garçon est considéré comme le futur responsable des revenus de la famille et sera envoyé à l'école. Une fille sera plus probablement confinée aux activités domestiques.

Lorsqu'elles parviennent à aller à l'école, les filles handicapées quittent souvent l'école prématurément à l'approche de la puberté, en raison du souci de la famille de les protéger contre les violences sexuelles et les grossesses précoces. Dans les zones rurales, la distance entre la maison et l'école est un obstacle majeur à leur scolarisation.

Les résultats servent d’une part à orienter notre intervention et celle de nos partenaires dans le domaine de l’éducation inclusive et d’autre part, à sensibiliser les acteurs sur l’importance de développer des interventions d’éducation inclusive sensibles au genre.

Notre organisation et l’éducation inclusive 

Si tous les adultes du monde avaient terminé leurs études secondaires, le taux de pauvreté dans le monde serait réduit de moitié. La réduction des inégalités entre filles et garçons dans l'accès à l'éducation pourrait rapporter entre 112 et 152 milliards de dollars chaque année aux pays à faible et moyen revenu.  

En 2020, nous avons mis en œuvre 52 projets dans 27 pays d'Afrique occidentale, centrale, du Nord et de l'Est, du Moyen-Orient et d'Asie en faveur des enfants handicapés. Son action prend plusieurs formes : identification des enfants handicapés non scolarisés, appareillage pour la scolarité, mise en accessibilité des écoles, formation des enseignants, défense du droit à l’éducation, accompagnent individualisé ou adaptation du matériel d’enseignement. Au Mali, au Niger et au Burkina Faso, plus de 1'000 écoles sont concernées par nos projets en matière d'éducation inclusive.

Une pétition pour un accès à tous à l’éducation

Pour un vrai changement, pérenne, l’éducation inclusive doit être prise en compte et intégrée dans les plans d’action gouvernementaux et les grandes mesures nationales et internationales. Afin de mobiliser le public sur ce problème de taille et faire pression sur les gouvernements, Handicap International a lancé la pétition #School4all : tous les enfants ont droit à l’éducation. Fort de son expertise et du soutien du plus grand nombre, nous pouvons alerter et sensibiliser dans le cas présent les gouvernements des pays du Sahel et les organisations de coopération internationale sur l’exclusion des filles handicapées de l’école.

Published on: 26 janvier 2021
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Education inclusive : notre travail au Sahel
© Danielle Tan / HI
Inclusion

Education inclusive : notre travail au Sahel

L’année dernière, nous avons mis en œuvre 52 projets pour l’inclusion des enfants handicapés à l’école dans 27 pays. Notre travail se concentre en particulier sur les enfants handicapés dans les pays à faible revenu comme les pays du Sahel.

Malgré la pandémie de Covid-19, Sreyoun a pu poursuivre ses séances de réadaptation
© HI
Inclusion Insertion Réadaptation

Malgré la pandémie de Covid-19, Sreyoun a pu poursuivre ses séances de réadaptation

La pandémie de Covid-19 n’a pas empêché la mère de Sreyoun et notre équipe de trouver des moyens pour aider la petite fille à progresser. La mère de Sreyoun est enchantée de voir sa fille s’épanouir.

 

Les nouveaux premiers pas de Fatehia
© ISNA Agency / HI
Inclusion Insertion Réadaptation

Les nouveaux premiers pas de Fatehia

Fatehia a 8 ans en 2019 lorsqu’elle est amputée d’une jambe suite à une attaque aérienne au Yémen à proximité de son école. Prise en charge par nos équipes, elle peut aujourd’hui remarcher avec une prothèse.