Goto main content
 
 

Inauguration symbolique du monument au Civil inconnu : un hommage aux victimes des conflits armés

Événement Mines et autres armes Stop Bombing Civilians
Suisse

Handicap International (HI) inaugurera symboliquement, le 14 novembre à Genève, un monument au Civil inconnu pour dénoncer les ravages des conflits armés sur les civils. Une performance originale de danse contemporaine clôturera la cérémonie. En parallèle, HI organise une exposition itinérante présente du 11 au 17 novembre à Genève. Cette dernière invite le public à interpeller les conseillers nationaux afin que le gouvernement suisse s’engage pro-activement dans l’élaboration d’une déclaration politique internationale pour une meilleure protection des civils lors des guerres.
 

@Carole Parodi / HI

Premier témoin de ces drames humains et fidèle à sa révolte fondatrice contre les armes qui tuent les civils, HI en appelle à un sursaut de la communauté internationale. Quand les bombardements ont lieu dans des zones peuplées, les victimes sont à 90% des civils. Ils représentaient 15% des victimes en 14-18, 50% en 39-45. Comment accepter cette tendance tragique des conflits actuels ? 

C’est pour rendre hommage à ces millions d’hommes, de femmes et d’enfants injustement morts dans l’ombre des guerres et pour se remémorer leurs souffrances et celles de leurs familles, que HI inaugurera symboliquement le monument au Civil inconnu sur la place des Nations à Genève, le 14 novembre à 12h15

Alors que HI et d’autres organisation de la société civile travaillent avec les Etats à l’élaboration d’une déclaration politique internationale contre l’usage des armes explosives en zones peuplées, ce monument rappelle aux Etats et à la communauté internationale l’urgence de trouver une solution politique à ce problème humanitaire majeur.

Là où les mots sont parfois si durs à trouver, le corps et le mouvement racontent. Une performance artistique, création originale, des jeunes danseurs du Centre de formation professionnelle Arts de Genève, clôturera la cérémonie.

Exposition « NON aux bombardements des civils », 11-17 novembre, place des Nations, Genève

L’exposition présente, sous forme de textes et de photos, les conséquences dramatiques des bombardements sur les populations civiles dans les zones urbaines et détaille le processus politique menant à une déclaration politique internationale. 

Elle invite également les visiteurs à agir contre l’utilisation des armes explosives en permettant à chacun d’écrire un message aux conseillers nationaux de son choix, par le biais d’une page web dédiée. L’objectif est de demander au gouvernement suisse de s’engager pleinement et pro-activement dans le processus politique en cours et de se positionner plus clairement et fermement contre le bombardement des civils dans les zones habitées. 

Accessible à tous, l’exposition est gratuite et libre d’accès.

Prochaines dates d’exposition :
16 au 29 décembre, place du Théâtre, Bâle
13 au 19 janvier, place Georges-Python, Fribourg
20 au 26 janvier, rue de l’Hôpital, Neuchâtel
2 au 11 mars, Waisenhausplatz, Berne 
12 au 31 mars, Porrentury, Jura

 

Lire le communiqué de presse en format PDF 

Published on: 14 novembre 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Irak : une contamination catastrophique : un obstacle majeur à la reconstruction du pays
© HI
Mines et autres armes Stop Bombing Civilians

Irak : une contamination catastrophique : un obstacle majeur à la reconstruction du pays

Cinq ans après la fin de la guerre en Irak, les communautés sont toujours fracturées, tout comme les bâtiments, les routes et les ponts qui les entourent. Publié aujourd'hui, notre rapport « Reconstruction impossible : Impact de la contamination liée aux engins explosifs sur les populations touchées en Irak » dresse un tableau édifiant de la vie quotidienne des Irakiens, dont certains ont trop peur pour laisser leurs enfants aller à l'école à pied, ou d’autres sont contraints de travailler dans des endroits pollués par des explosifs.
 

Victimes de bombes à sous-munitions en hausse : nous appelons les Etats à faire respecter le droit international
© Said Khlaifat / HI
Mines et autres armes

Victimes de bombes à sous-munitions en hausse : nous appelons les Etats à faire respecter le droit international

Le nombre des victimes des armes à sous-munitions a augmenté de 30% en trois ans, selon l'Observatoire des armes à sous-munitions 2021. Publié aujourd'hui, le rapport enregistre au moins 360 victimes en 2020 dans le monde. La conférence des États parties à la Convention d'Oslo, qui interdit l'utilisation des armes à sous-munitions, a lieu les 20 et 21 septembre prochain. Nous appelons les États à faire respecter le droit international et ceux qui ne l'ont pas encore fait à adhérer à la convention.

Les ONG internationales gravement préoccupées par la crise humanitaire en République Centrafricaine
© A. Surprenant/Collectif Item/HI
Mines et autres armes

Les ONG internationales gravement préoccupées par la crise humanitaire en République Centrafricaine

A ce jour, le plan de réponse humanitaire en RCA n’est qu’à moitié financé. Avec d’autres ONG internationales nous appelons à la mobilisation des autorités centrafricaines et des donateurs afin d’assurer la réponse humanitaire et la protection des civils.