Go to main content

Kenya

Au Kenya, HI délivre une aide aux plus vulnérables dans les camps de réfugiés. L’association intervient également dans des secteurs comme la lutte contre les violences sexuelles envers les enfants handicapés, le renforcement de la participation des personnes handicapées à la vie politique ou la réduction des violences armées entre communautés.

HI Kenya, réfugiés dans le camp de Dagahaley

HI Kenya, réfugiés dans le camp de Dagahaley | © B. Blondel / HI

Actions en cours

À Dadaab, le plus grand camp de réfugiés au monde (environ 350 000 réfugiés accueillis en 2017 d’après le HCR), HI  dispense aux plus vulnérables, notamment les personnes handicapées, des soins de rééducation et leur fournit des aides à la mobilité comme des béquilles et des fauteuils roulants. L’organisation s’assure également que les plus vulnérables ont accès à l’aide humanitaire et développe les capacités du personnel réfugié à fournir des services de réadaptation.

Dans les camps de Kakuma, au nord du pays, les équipes de HI forment le personnel soignant aux soins à domicile des personnes handicapées et des personnes âgées. L’association dispense des formations à la réadaptation dans les centres de santé et au sein des communautés. Elle fournit des formations aux comités de personnes handicapées afin qu’elles sensibilisent les communautés aux violences subies par les personnes handicapées, en particulier les femmes.

L’organisation mène un projet régional, « Ubuntu Care », à cheval sur le Kenya, le Burundi et le Rwanda pour lutter contre les violences sexuelles envers les enfants, notamment handicapés. L’organisation informe les enfants, les familles, les associations et les autorités locales sur les droits des enfants handicapés et œuvre à la mise en place d’un système de protection sociale et judiciaire. En parallèle, HI  sensibilise différentes ethnies du Nord-Ouest du Kenya aux dangers des armes légères. L’association fournit au public des informations dans ce domaine et établit des liens forts avec les agences de sécurité et les membres des communautés.

L’association œuvre à améliorer les conditions de santé des mères marginalisées, des nouveaux nés et des jeunes enfants. L’association soutient les ONG locales dans la mise en place de services de santé maternelle et infantile pour les populations marginalisées de Nairobi, en particulier les personnes handicapées.

HI  œuvre à l’amélioration de la participation des personnes handicapées aux processus électoraux de 2017. Entre autres, l’association produit et distribue du matériel d’information, accessible aux personnes handicapées sur la manière de participer aux prochaines élections. HI  travaille également avec les responsables politiques pour favoriser la participation des personnes handicapées à la vie politique.

Domaines d'intervention

Paroles du terrain

Kenya Camp de réfugiés de Dadaab, l’urgence permanente
© Handicap International

Kenya Camp de réfugiés de Dadaab, l’urgence permanente

En juillet 2011, Handicap International lançait des opérations d’urgence à l’Est du Kenya pour répondre à l’afflux massif de réfugiés venus de Somalie. Poussés par la sécheresse et la famine qui sévissait dans la Corne de l’Afrique, des centaines de milliers de personnes venaient remplir le camp de Dadaab qui en accueillant 450 000 personnes devenait le plus grand camp de réfugiés au monde. Toujours présente sur place, Handicap International est venue en aide à 12 000 personnes en 2015.

Aidez-les
concrètement

Situation du pays

Carte des interventions de HI au Kenya

Ancienne colonie britannique, le Kenya a obtenu son indépendance en 1963. Après les violences postélectorales de 2007-2008, le pays semble avoir retrouvé une certaine stabilité malgré le risque terroriste qui persiste dans l’Est, près de la frontière avec la Somalie.

En dépit du développement économique, la pauvreté et les fortes inégalités sont présentes dans le pays. La moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté et plus d’un habitant sur deux subsiste avec moins d’un dollar par jour. La situation des personnes handicapées reste fragile notamment dans le domaine de l'éducation, de la santé et de la prévention ou encore de la lutte contre les violences sexuelles.

Dans la banlieue de la capitale Nairobi se trouve un des plus grands bidonvilles africains, Kibera (plus d’un million d’habitants sur 256 hectares, sans eau, ni électricité). En outre, le Kenya est l’un des dix pays africains les plus affectés par le virus du sida (400 décès par jour).

Le pays compte aussi une importante population de réfugiés, essentiellement concentrée dans la région Nord-Est du pays.

Nos actions
pays
par pays