Accès direct au contenu
 
 

La mannequin Nicole Atieno au Kenya : des rencontres touchantes

Inclusion Santé
Kenya

Nicole Atieno, mannequin et ambassadrice de Handicap International (HI) a visité l’un de nos programmes dans le camp de réfugiés de Kakuma au Kenya, son pays natal. Elle y a fait la rencontre de nos équipes et certains de nos bénéficiaires.

Nicole Atieno et la petite Aline

Nicole Atieno et la petite Aline | © Neil Thomas / HI

Le bon équilibre entre inclusion et thérapie

Le camp de réfugiés que Nicole visite est très grand : plus de 194'000 personnes y vivent. Nous soutenons plus de 6'000 réfugiés souffrant de handicap, dont plus de 2'000 enfants.

La physiothérapie, l'ajustement des prothèses et la thérapie psychologique sont les principaux axes de travail. Nous aidons également à l'octroi de petits prêts, afin que les femmes handicapées puissent se construire une vie.

Les enfants suivis ne peuvent pas marcher, sont handicapés mentaux, sourds ou aveugles. Nicole participe à une séance de rééducation de la petite Aline, 4 ans, qui est venue du Congo avec sa famille. Son cerveau est endommagé depuis sa naissance. Sa mère l'a immédiatement amenée dans notre centre. Grâce aux nombreux exercices du centre ainsi qu'à la maison, elle peut presque marcher. Nicole est très touchée par les sourires de la fillette. 

Des rires joyeux résonnent encore dans le camp. Ils proviennent du centre de jeux que nous avons installé, où les enfants avec et sans handicap jouent ensemble sous la supervision de professionnels. Ils apprennent le respect de l’autre et sont stimulés aussi bien physiquement que mentalement.

© Thomas Neil / HI | Nicole et Aline

 

"La vie est parfois si injuste."

Nicole est profondément émue par sa rencontre avec Anett, une jeune femme de 28 ans qui a contractée la polio à l'âge de 4 ans, paralysant sa jambe gauche. Son mari est mort dans le conflit du Sud-Soudan. Elle est alors partie avec ses six enfants dans le camp de Kakuma.

Grâce à notre programme de prêts, Anett a maintenant un petit restaurant. Avec son modeste revenu elle peut désormais acheter des livres scolaires pour ses enfants. De plus, elle est sur la liste d’attente pour une opération chirurgicale à Nairobi. Elle devrait recevoir une prothèse pour lui permettre plus de mobilité.

Nicole, impressionnée, nous confie : "La vie est parfois si injuste. C'est tellement impressionnant que cette femme soit si forte et ait tant d'espoir. Beaucoup abandonneraient tout simplement, mais elle continue".

© Thomas Neil / HI | Nicole et Anett

Published on: 18 mai 2020

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

24 lits en soins intensifs au Soudan du sud : HI protège les plus vulnérables
© HI
Santé Urgence

24 lits en soins intensifs au Soudan du sud : HI protège les plus vulnérables

Environ 11 millions de personnes vivent au Soudan du sud, et les modèles statistiques suggèrent que le Covid-19 pourrait probablement atteindre plus de la moitié de la population. Dans ce pays qui ne dispose que de 24 lits en soins intensifs et d'un équipement médical très limité, nous nous efforçons d’endiguer la propagation du virus.

 « Je n’ai pas peur du Covid-19, mais que mes enfants aient faim »
© HI
Santé Urgence

« Je n’ai pas peur du Covid-19, mais que mes enfants aient faim »

Handicap International (HI) continue de protéger ses bénéficaires face au Covid-19. C’est le cas de Abdul et sa famille qui vivent dans un camp de réfugiés au Pakistan.

Au Pakistan, Saima et sa famille luttent face au Covid-19
© HI
Santé Urgence

Au Pakistan, Saima et sa famille luttent face au Covid-19

Les mesures de confinement contre le Covid-19 touchent de plein fouet les plus vulnérables, dont les personnes handicapées, qui se retrouvent sans argent ni nourriture. Handicap International (HI) les aide à faire face. C’est le cas de Saima qui vit avec sa famille dans un bidonville de Karachi, au Pakistan.