Goto main content
 
 

Broken days: des événements pour célébrer 20 ans de combat de Broken Chair

Stop Bombing Civilians
Suisse

Le fameux monument genevois Broken Chair fête ses 20 ans cette année. Installé sur la place des Nations en 1997 pour soutenir le combat de Handicap International contre les mines antipersonnel, il continue aujourd’hui à représenter les victimes de conflits à travers le monde. Pour célébrer deux décennies de combat contre les armes explosives, l’association organise les Broken days à Genève du 18 septembre au 1er octobre. Au programme: deux expositions sur la place des Nations et des drapeaux aux couleurs de l’association sur le pont du Mont-Blanc.

Broken days 2017

Broken days 2017 | @ Handicap International

> Broken Chair fête 20 ans de combat

Le 18 août 1997, Handicap International installe Broken Chair sur la place des Nations face à l’ONU pour appeler la communauté internationale à lutter contre les mines antipersonnel. Un mois plus tard, est adopté le Traité d’Ottawa interdisant les mines antipersonnel, marquant une victoire diplomatique sans précédent dans la lutte contre cette arme des lâches. Un combat qui a valu à l’organisation la même année d’être co-prix Nobel de la Paix en 1997 en tant que membre de l’ICBL (International Campaign to Ban Landmines).

Démontée en mars 2005 en raison des travaux de réaménagement de la place des Nations, son retour fait l’objet d’une grande incertitude, nourrie par un vif débat. Il est tranché in extremis grâce au soutien de nombreuses personnalités et l’attachement pour cette œuvre dont la renommée est devenue internationale.

Pour le retour de Broken Chair sur la place en 2007, Handicap International décide d’étendre la force symbolique de l’œuvre pour soutenir cette fois-ci le processus d’interdiction des bombes à sous-munitions, qui à leur tour ont été interdites par le Traité d’Oslo en décembre 2008.

Son combat se prolonge depuis 2011 à la mobilisation de la communauté internationale contre le bombardement des civils lors des conflits. Pour Handicap International l’enjeu de toutes ces campagnes reste le même: la protection de la population civile injustement victime des conflits. Des civils représentés par Broken Chair qui, malgré son pied en moins, tient debout avec dignité comme les nombreuses victimes d’armes explosives à travers le monde.

> Au programme des Broken days

Du 18 septembre au 1er octobre, Genève vivra aux couleurs de l’association à travers plusieurs événements:

  • "Des drapeaux pour 20 ans de combat", pont du Mont-Blanc, du 18 au 24 septembre. Pendant une semaine, le pont du Mont-Blanc de Genève sera orné de 8 drapeaux Broken Chair. L'occasion pour Handicap International de célébrer les 20 ans de ce monument emblématique de Genève et de rappeler leur combat commun: Stop aux bombardements des civils!
  • Exposition "Broken Chair history", place des Nations, du 19 septembre au 1er octobre. Qui est Broken Chair? Pourquoi fait-elle face à l’ONU? Cette exposition photographique retrace l’histoire de Broken Chair, de 1997 à aujourd’hui.
  • Exposition "Bombardés, histoire de vies à reconstruire", place des Nations, du 19 septembre au 1er octobre. Le photographe français Philippe de Poulpiquet a accompagné en janvier 2017 les équipes de Handicap International qui agissent auprès des réfugiés syriens en Jordanie et au Liban. De ces rencontres uniques est née cette exposition qui donne la parole à 12 victimes dont l’existence a basculé en quelques instants. Leurs histoires sont le reflet tragique des centaines de milliers de vies frappées par la guerre, des vies qui se reconstruisent et se réinventent.
Published on: 18 septembre 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

De réelles avancées pour mettre fin aux souffrances civiles causées par les bombardements
© Valentina Sulmoni / HI
Stop Bombing Civilians

De réelles avancées pour mettre fin aux souffrances civiles causées par les bombardements

Nous avons installé un tank la semaine dernière à Genève pour attirer l’attention sur les négociations finales qui se tenaient au Palais des Nations du 6 au 8 avril pour mettre fin aux bombardements des civils en zones peuplées. Les discussions entre les représentants d'organisations internationales, de la société civile, dont nous faisons partie, et plus de 60 délégations d'États ont permis de réelles avancées.

Syrie 11 ans : le déminage et la reconstruction prendront plusieurs générations
© Kate Holt / HI
Stop Bombing Civilians

Syrie 11 ans : le déminage et la reconstruction prendront plusieurs générations

Le 15 mars 2022 marquera les 11 ans du début du conflit en Syrie. La crise humanitaire ne fait que s'aggraver. Les besoins humanitaires sont immenses et l'accès aux victimes reste un défi majeur. Ce conflit est l’exemple flagrant des conséquences humanitaires à long terme de l'utilisation d’armes explosives en zones peuplées. Pour éviter que de telles situations se renouvellent, nous appelons les États à soutenir l’accord international contre les bombardements urbains, actuellement en cours de négociation.

Ukraine : les bombardements en zones peuplées causent de terribles souffrances aux civils
© Daniel Leal / AFP
Stop Bombing Civilians

Ukraine : les bombardements en zones peuplées causent de terribles souffrances aux civils

Depuis le 24 février 2022 et le début du conflit militaire de grande ampleur en Ukraine, les principales villes du pays ont subi des bombardements intensifs. Selon les premiers rapports, au moins 100 civils ont été tués et 300 blessés. Les bombardements et les pilonnages en zones peuplées causent des dommages aux civils qui sont tragiquement prévisibles. Nous demandons la fin immédiate des hostilités et exigeons que les civils et les infrastructures civiles soient protégés des effets de la guerre.