Go to main content
 
 

Le football pour rééduquer et insérer les personnes amputées

Réadaptation
Haïti

Pendant un mois (10 juin – 10 juillet 2016), le championnat d’Europe de football va rythmer la vie de nombreux fans du ballon rond en Europe dans le monde entier. Les équipes de Handicap International souhaitent profiter de l’occasion pour célébrer le football et la pratique d’un sport pour aider les personnes amputées des membres inférieurs à retrouver plus de mobilité et d’estime de soi. Explications avec Isabelle Urseau, spécialiste de la réadaptation chez Handicap International.

Blaurah, 17 mois, essayant de jouer au foot avec sa première prothèse avec l'aide de sa mère, au Centre d'appareillage. | © William Daniels / Handicap International

« Dans de nombreux centres de soins appuyés par Handicap International, les jeux de ballon, particulièrement le football, font partie intégrante du parcours de rééducation des patients amputés des membres inférieurs. »

« En termes de kinésithérapie, les exercices au ballon vont permettre aux patients équipés d’une prothèse de gagner en confiance dans leur appareillage et leur nouvelle forme de mobilité. On commence avec un pas, puis on fait une passe, ensuite un dribble, peut-être même un match en béquilles… »

« Enfin, les bienfaits sur leur moral sont encore bien plus grands : les exercices sont rendus plus distrayants et faciles à suivre car il s’agit d’un jeu. Les patients les plus jeunes se rendent compte qu’ils peuvent aussi continuer à s’amuser avec leurs amis. »

Published on: 7 juin 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

L'aide humanitaire : une histoire de compassion
© Gilles Lordet / HI
Réadaptation Urgence

L'aide humanitaire : une histoire de compassion

Tichaona Mashodo dirige l'équipe mobile de HI au Soudan du Sud. Il revient sur ses dix années d'engagement humanitaire.

"Nous dépendons de l’aide offerte dans le camp"
© Abir Abdullah / HI
Réadaptation

"Nous dépendons de l’aide offerte dans le camp"

Dans un coin du centre de réadaptation fixe de Handicap International, dans le camp de réfugiés d’Ukhiya, Hamas, âgé de 6 ans, bondit sur un gros ballon rose. Malgré un grand sourire qui illumine son visage, l’enfant ne joue pas. S’il est aujourd’hui le centre de toutes les attentions, c’est parce qu’il suit une séance de réadaptation avec Redwanul, un physiothérapeute de HI.

Samira, un pas à la fois
© Abir Abdullah/HI
Bénéficiaires Réadaptation

Samira, un pas à la fois

La vie dans les camps de réfugiés surpeuplés n'est pas facile pour les réfugiés Rohingyas qui ont fui leur pays d'origine, le Myanmar, vers le Bangladesh - en particulier pour les enfants comme Samira qui vivent avec un handicap. Ces enfants sont pris en charge par les équipes mobiles de Handicap International (HI), qui ont recours à la physiothérapie et à d'autres mesures pour faciliter la vie des personnes touchées et de leurs familles.