« Nous avons désespérément besoin de nourriture» | Handicap International CH
Accès direct au contenu
 
 

« Nous avons désespérément besoin de nourriture»

Urgence
Bangladesh

Comme plus de 500 000 Rohingyas qui ont fui ces derniers mois, Monowara et sa famille ont cherché la sécurité dans un camp improvisé au Bangladesh. Cette jeune femme d’une trentaine d’années a trois enfants et est enceinte de son quatrième. Elle a reçu très peu d'aide humanitaire. Monwara témoigne : 

Monowara et l'un de ses enfants

Monowara et l'un de ses enfants | Handicap International

« Nous habitons dans une structure en bambou et bâche. Nous sommes arrivés le 3 septembre et nous avons construit l'abri nous-même avec des matériaux que nous avons ont pu trouver.
Depuis que nous sommes dans ce camp, nous n’avons pas pu trouver suffisamment de nourriture ou d'eau potable, car les distributions des organisations humanitaires n'ont pas été suffisantes. J’ai besoin d'un traitement médical pour ma grossesse mais je ne peux pas aller jusqu’à l'hôpital. La nourriture est actuellement notre priorité absolue mais nous avons également besoin de vêtements et d'un endroit sûr pour les enfants ».

 

  • Depuis le 30 août, Handicap International est venue en aide à près de 10 000 réfugiés
    • Plus de 3 000 personnes ont été interviewées et leurs besoins identifiées lors d’enquêtes de porte à porte ;
    • L’association a fourni une aide psychologique d’urgence à plus de 2 000 personnes ;
    • Près de 400 séances de réadaptation ont été dispensées et 160 aides à la mobilité (fauteuils roulants, béquilles…) distribuées ;
    • Une aide psycho-sociale a été apportée par nos équipes à plus de 300 adultes et plus de 350 enfants.
Published on: 2 octobre 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« Des familles n’ont plus les moyens d’acheter un ticket de bus et de se rendre au centre santé »
© HI
Urgence

« Des familles n’ont plus les moyens d’acheter un ticket de bus et de se rendre au centre santé »

Rana Abdel Al, physiothérapeute pour HI, explique son travail auprès des personnes handicapées. Nombre d’entre elles ont été blessées pendant la guerre en Syrie.

HI apporte une aide psychologique de « premiers secours »
© P.Bared / HI
Urgence

HI apporte une aide psychologique de « premiers secours »

L’explosion du 4 août à Beyrouth a traumatisé toute une population. En deux semaines, les équipes de HI ont apporté une aide psychologique d’urgence à près de 500 personnes.

HI apporte une aide de « premiers secours » à 500 personnes
©Tom Nicholson / HI
Bénéficiaires Mobilisation Urgence

HI apporte une aide de « premiers secours » à 500 personnes

Les explosions du port de Beyrouth survenues le 4 août dernier, ont impacté de nombreux habitants. Nada Baghdadi, 27 ans, a une grave fracture à la jambe. Les volontaires de HI sillonnent les quartiers pour identifier des personnes blessées et qui ont besoin d’aide.