Go to main content

Ouragan Matthew : des milliers de personnes encore inaccessibles

Urgence
Haïti

Présentes en Haïti avant le passage de l’ouragan Matthew, les équipes de Handicap International, renforcées par les spécialistes de l’urgence de l’association, s’organisent pour venir en aide aux plus vulnérables. Plus de 1,4 million de personnes ont aujourd’hui besoin d’une assistance immédiate. Alors que le bilan s’alourdit de jour en jour, certaines zones et des centaines de milliers de personnes sont encore isolées de toute aide.

Route détruite dans le sud d’Haïti

Route détruite dans le sud d’Haïti | © P.Thieler / Handicap International

Près d’une semaine après le passage de l’ouragan Matthew, la situation en Haïti reste particulièrement alarmante. Selon les Nations unies, environ 2,1 millions de personnes sont affectées dans les départements de Grand’Anse, du Sud, de Nippes, du Sud-Est, Artibonite et du Nord-ouest.

Et près de 13 % de la population haïtienne a toujours besoin d’une assistance immédiate. La route reliant Les Cayes à Jérémie, villes les plus durement frappées, est toujours coupée. L’accès aux populations est un enjeu capital pour les acteurs humanitaires. Handicap International s’organise pour venir en aide aux personnes les plus fragiles.

L’urgence reste encore aujourd’hui l’accès aux survivants. Il faut imaginer la situation de personnes blessées, de personnes âgées ou handicapées, dont les maisons ont été détruites et qui ont besoin de soins, alors que les routes sont encore coupées. Leur état peut se dégrader rapidement si elles ne reçoivent pas une aide rapide.

Nous devons en outre distribuer au plus vite des kits de première nécessité à ceux qui ont tout perdu et qui sont à la rue. Le risque sanitaire est majeur, il faut intervenir au plus vite pour éviter à tout prix une épidémie de choléra.

Hélène Robin, responsable des programmes d’urgence de Handicap International

 

En partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM), Handicap International prendra le relais de l’organisation logistique des secours en facilitant l’acheminement des biens humanitaires aux zones les plus reculées et aujourd’hui inaccessibles dans la province de la Grand’Anse. Du canotage est également prévu avant que les routes soient à nouveau praticables.

Par ailleurs, Handicap International va déployer une équipe dans la province du Nord-ouest, zone peu couverte par l’aide humanitaire et pourtant très affectée également, afin que personne ne soit laissé pour compte.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Violences dans la bande de Gaza : HI demande la protection des personnes les plus fragiles
© HI
Urgence

Violences dans la bande de Gaza : HI demande la protection des personnes les plus fragiles

Alors que Gaza vient de connaitre une nouvelle journée de manifestations qui a fait plus de 610 blessés selon les premières estimations, HI appelle toutes les parties au conflit à assurer la protection des civils. HI s’inquiète plus particulièrement du sort des personnes les plus vulnérables et demeure très préoccupée par la quantité de blessures aux membres inférieurs, susceptibles de générer des handicaps permanents. HI renouvelle ses appels à une levée du blocus qui pénalise l’ensemble de la population de Gaza, et particulièrement les personnes blessées. 

Blessé par balle : une expérience traumatisante Urgence

Blessé par balle : une expérience traumatisante

Ahmed a 15 ans. Il a été blessé à la cuisse droite juste au-dessus du genou lors d’une manifestation à la frontière entre Gaza et Israël. Il est pris en charge par une équipe de HI. Dès que sa blessure sera cicatrisée, il pourra commencer les séances de rééducation. Il a également besoin d’aide psychologique. 

GAZA : Des soins en réadaptation urgents pour éviter des handicaps
© Ali Jadallah / Anadolu Agency / AFP
Urgence

GAZA : Des soins en réadaptation urgents pour éviter des handicaps

Près de 3 000 ont été blessées lors des manifestations des 14 et 15 mai dernier à la frontière entre Gaza et Israël. Les services médicaux à Gaza sont débordés par l’afflux massif et soudain de blessés. HI met en place des services de réadaptation pour éviter aux patients des handicaps et leur permettre de conserver ou de retrouver leur mobilité.