Go to main content
 
 

Ouragan Matthew : des milliers de personnes encore inaccessibles

Urgence
Haïti

Présentes en Haïti avant le passage de l’ouragan Matthew, les équipes de Handicap International, renforcées par les spécialistes de l’urgence de l’association, s’organisent pour venir en aide aux plus vulnérables. Plus de 1,4 million de personnes ont aujourd’hui besoin d’une assistance immédiate. Alors que le bilan s’alourdit de jour en jour, certaines zones et des centaines de milliers de personnes sont encore isolées de toute aide.

Route détruite dans le sud d’Haïti

Route détruite dans le sud d’Haïti | © P.Thieler / Handicap International

Près d’une semaine après le passage de l’ouragan Matthew, la situation en Haïti reste particulièrement alarmante. Selon les Nations unies, environ 2,1 millions de personnes sont affectées dans les départements de Grand’Anse, du Sud, de Nippes, du Sud-Est, Artibonite et du Nord-ouest.

Et près de 13 % de la population haïtienne a toujours besoin d’une assistance immédiate. La route reliant Les Cayes à Jérémie, villes les plus durement frappées, est toujours coupée. L’accès aux populations est un enjeu capital pour les acteurs humanitaires. Handicap International s’organise pour venir en aide aux personnes les plus fragiles.

L’urgence reste encore aujourd’hui l’accès aux survivants. Il faut imaginer la situation de personnes blessées, de personnes âgées ou handicapées, dont les maisons ont été détruites et qui ont besoin de soins, alors que les routes sont encore coupées. Leur état peut se dégrader rapidement si elles ne reçoivent pas une aide rapide.

Nous devons en outre distribuer au plus vite des kits de première nécessité à ceux qui ont tout perdu et qui sont à la rue. Le risque sanitaire est majeur, il faut intervenir au plus vite pour éviter à tout prix une épidémie de choléra.

Hélène Robin, responsable des programmes d’urgence de Handicap International

 

En partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM), Handicap International prendra le relais de l’organisation logistique des secours en facilitant l’acheminement des biens humanitaires aux zones les plus reculées et aujourd’hui inaccessibles dans la province de la Grand’Anse. Du canotage est également prévu avant que les routes soient à nouveau praticables.

Par ailleurs, Handicap International va déployer une équipe dans la province du Nord-ouest, zone peu couverte par l’aide humanitaire et pourtant très affectée également, afin que personne ne soit laissé pour compte.

Published on: 10 octobre 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les civils en danger avec les mines «intelligentes» américaines
Basile Barbey / HI
Mines et autres armes Stop Bombing Civilians Urgence

Les civils en danger avec les mines «intelligentes» américaines

Ce 4 avril 2020, à l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation aux mines, nous appelons les Suissesses et les Suisses à faire pression sur les Etats-Unis pour annuler leur décision de réutilisation des mines antipersonnel annoncée le 31 janvier dernier.

 Covid-19 : HI s’engage pour les plus fragiles
© Quinn Neely / HI
Insertion Santé Urgence

Covid-19 : HI s’engage pour les plus fragiles

Les cas confirmés de la pandémie Covid-19 augmentent rapidement dans le monde entier. Aujourd’hui, 94% des 55 pays où Handicap International (HI) intervient sont touchés. Il est maintenant primordial d’empêcher maintenant une propagation incontrôlée de la pandémie. Nos équipes restent donc auprès de nos bénéficiaires partout où cela reste possible, adaptant leurs modalités d’intervention pour protéger un maximum de personnes.

Covid-19 : l'expérience de HI pour aider à protéger les plus vulnérables
© Dominique Pichard / HI (Archive HI)
Santé Urgence

Covid-19 : l'expérience de HI pour aider à protéger les plus vulnérables

Handicap InternationaI (HI) évalue ses moyens d’action et souhaite mettre à profit son expertise des situations d’urgence et son expérience dans les situations épidémiques passées, afin de protéger les plus fragiles.