Go to main content
 
 

HI accentue son déploiement pour aider les plus fragiles

Urgence
Mozambique

Pour faire face à la menace qui pèse sur les personnes les plus vulnérables, HI déploie des renforts supplémentaires au Mozambique. 

Au Mozambique, le cyclone IDAI a dévasté la ville de Beira

Au Mozambique, le cyclone IDAI a dévasté la ville de Beira | © Candido Jesus / HI

Plus d’une semaine après le passage du cyclone Idai qui a touché le centre du Mozambique, la situation demeure très critique dans le pays.

« De très nombreuses infrastructures ont été touchées, plus de 17'000 maisons, près de 3'000 salles de classe et une quarantaine de centres de santé ont été détruits. C’est une ville de plus de 500'000 habitants qui est ravagée. Il faut imaginer une ville comme Manchester au Royaume Uni totalement sous les eaux, avec des rues gorgées d’eau et un réseau de communication qui ne fonctionne plus et les difficultés d’accès compliquent toujours les opérations de secours. »

Marco Tamburro, directeur de programme pour HI au Mozambique

Selon les autorités du Mozambique, près de 400 personnes ont trouvé la mort lors du passage du cyclone, mais ce bilan pourrait être beaucoup plus grave, puisque de nombreuses zones n’ont encore reçu aucun secours.

Kits d’urgence 

Une équipe de HI entame maintenant une évaluation sur la zone de Beira pour identifier les difficultés d’accès, pour être en mesure ensuite d’orienter des opérations de déblaiement afin de permettre l’acheminement de l’aide humanitaire. 
Dans le même temps, d’autres experts de l’urgence sont en cours de déploiement, pour  venir en aide aux populations les plus affectées par la catastrophe. En début de semaine, HI va pouvoir acheminer depuis la France des kits d’urgence qui contiennent des aides à la mobilité, comme des fauteuils roulants, des béquilles, déambulateurs, pour que les personnes blessées, ou les personnes qui ont perdu leurs aides à la marche puisse se déplacer. Plusieurs générateurs, ainsi qu’un kit logistique qui contient le matériel nécessaire pour installer une base provisoire vont également être envoyés.

« A Beira, notre bureau a été partiellement détruit. Nous avons donc besoin de ce matériel pour être en mesure de coordonner nos actions au plus près des victimes de la catastrophe. Nous renforçons nos équipes pour être en capacité de venir en aide aux personnes les plus vulnérables, très fragilisées. Nous devions ainsi pouvoir fournir une aide alimentaire à plus de 12'000 familles, des kits d’hygiène à plus de 500 familles. Nous allons également mettre en place des actions pour nous assurer que les personnes les plus fragiles sont prises en compte dans la réponse d’urgence. Quand vous avec des dizaines de milliers  de personnes – voire davantage - qui ont besoin d’aide, il est essentiel que les personnes âgées, les personnes handicapées reçoivent une aide spécifique. »

 

Published on: 23 mars 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

L'aide humanitaire : une histoire de compassion
© Gilles Lordet / HI
Réadaptation Urgence

L'aide humanitaire : une histoire de compassion

Tichaona Mashodo dirige l'équipe mobile de HI au Soudan du Sud. Il revient sur ses dix années d'engagement humanitaire.

10 juillet : anniversaire de la bataille de Mossoul L’ouest de la ville toujours contaminé par des restes explosifs de guerre
© E. Fourt/HI
Mines et autres armes Urgence

10 juillet : anniversaire de la bataille de Mossoul L’ouest de la ville toujours contaminé par des restes explosifs de guerre

Deux ans après la reprise de Mossoul par les forces armées irakiennes, le 10 juillet 2017, l’ouest de la ville est laissé à l’abandon, détruit et contaminé par des milliers de restes explosifs de guerre. 500'000 personnes sont toujours déplacées dans les camps et la vie de milliers de blessés est encore suspendue à des soins adaptés à leurs besoins.

Le Conseil de sécurité des Nations unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés
© Martin Crep / HI
Droit Insertion Urgence

Le Conseil de sécurité des Nations unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés

Pour la première fois, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté, le 20 juin 2019, une résolution sur les personnes handicapées dans les conflits armés. Il s'agit d'une amélioration historique pour les personnes handicapées, particulièrement exposées lors des crises et souvent négligées dans l'aide humanitaire.