Go to main content

Inondations au Sri Lanka : des milliers de personnes affectées

Urgence
Sri Lanka

Suite aux inondations et glissements de terrain provoqués par le cyclone Roanu, qui a frappé le Sri Lanka le 15 mai, Handicap International prépare une intervention afin de venir en aide aux plus vulnérables.

Durant les inondations qui affectent le Sri Lanka depuis le 15 mai, des milliers de personnes ont été déplacées dans des logements provisoires (centres d'accueil, écoles...). Photo archive. | Handicap International

Plus de 100 personnes décédées, de 300 000 personnes affectées et de 21 000 personnes déplacées dans des logements temporaires, le cyclone Roanu a entrainé les pires inondations connues depuis 25 ans au Sri Lanka. En collaboration avec le gouvernement et d’autres organisations humanitaires, Handicap International a mené une évaluation afin d’identifier les besoins des populations affectées.

« Dans les districts urbains, comme à Colombo, la capitale, l’eau stage encore et les déchets s’amoncellent. Nous craignons une épidémie de dengue. La priorité est d’assurer l’accès à l’alimentation, à l’eau potable et aux services d’hygiène aux populations affectées», explique Matteo Caprotti, Directeur de Handicap International au Sri Lanka.

Dans les zones rurales, de nombreuses maisons et productions agricoles ont été endommagés. Des milliers de personnes se sont réfugiées dans des logements temporaires. « L’ampleur exacte des dégâts n’est pas encore connue, mais il est essentiel que les populations puissent se nourrir et retrouver de nouveaux moyens de subsistance. Certains agriculteurs ont perdu tous leurs girofliers, champs de riz et plantations de thé - des hectares de terres agricoles ! Il va leur falloir une dizaine d’années pour relancer les plantations. Pour eux, c’est une catastrophe », explique-t-il.

Suite à cette évaluation, Handicap International planifie une collaboration avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM) afin de s’assurer que les personnes les plus vulnérables affectées par la catastrophe puissent avoir accès à l’alimentation. Cette intervention sera menée dans les quatre districts les plus touchés du pays (Colombo, Kegalle, Ratnapura et Gampaha).
L’association envisage également une collaboration avec des organisations partenaires dans les zones rurales afin d’assurer l’accès à l’alimentation et la relance des activités agricoles. La reconstruction des maisons et des infrastructures endommagées (écoles, centres de santé) sera également une priorité, dans les mois à venir.

 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Violences dans la bande de Gaza : HI demande la protection des personnes les plus fragiles
© HI
Urgence

Violences dans la bande de Gaza : HI demande la protection des personnes les plus fragiles

Alors que Gaza vient de connaitre une nouvelle journée de manifestations qui a fait plus de 610 blessés selon les premières estimations, HI appelle toutes les parties au conflit à assurer la protection des civils. HI s’inquiète plus particulièrement du sort des personnes les plus vulnérables et demeure très préoccupée par la quantité de blessures aux membres inférieurs, susceptibles de générer des handicaps permanents. HI renouvelle ses appels à une levée du blocus qui pénalise l’ensemble de la population de Gaza, et particulièrement les personnes blessées. 

Blessé par balle : une expérience traumatisante Urgence

Blessé par balle : une expérience traumatisante

Ahmed a 15 ans. Il a été blessé à la cuisse droite juste au-dessus du genou lors d’une manifestation à la frontière entre Gaza et Israël. Il est pris en charge par une équipe de HI. Dès que sa blessure sera cicatrisée, il pourra commencer les séances de rééducation. Il a également besoin d’aide psychologique. 

GAZA : Des soins en réadaptation urgents pour éviter des handicaps
© Ali Jadallah / Anadolu Agency / AFP
Urgence

GAZA : Des soins en réadaptation urgents pour éviter des handicaps

Près de 3 000 ont été blessées lors des manifestations des 14 et 15 mai dernier à la frontière entre Gaza et Israël. Les services médicaux à Gaza sont débordés par l’afflux massif et soudain de blessés. HI met en place des services de réadaptation pour éviter aux patients des handicaps et leur permettre de conserver ou de retrouver leur mobilité.