Go to main content

« Je me disais constamment que tout à une fin »

Mines et autres armes Réadaptation Urgence
Irak

En avril dernier, Sarah et son père ont été utilisés comme boucliers humains et victimes d’une explosion à Mossoul. Sarah, qui souffre d’une fracture à la jambe, est actuellement en convalescence à l’hôpital de Hamdanyiah. Un kinésithérapeute de Handicap International lui rend visite régulièrement pour l’aider à se remettre de sa blessure.

Emergency_mosul_Sarah

Sarah dans sa chambre, à l’hôpital de Hamdaniyah. | © Till Mayer / Handicap International

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Six idées reçues sur les bombardements des civils
PH. Houliat | HI

Six idées reçues sur les bombardements des civils

Dommages collatéraux, frappes chirurgicales, guerres sales… Une fatalité lors des conflits ? Découvrez aussi pourquoi il est urgent de mettre fin à cette pratique intolérable.

4 avril : Journée internationale de lutte contre les mines

4 avril : Journée internationale de lutte contre les mines

A l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les mines, HI s’alarme de l’augmentation effrayante du nombre de civils victimes des armes explosives : 32 008 civils ont été tués ou blessés par des armes explosives en 2016 (sur un total de 45 624 victimes), selon Action on Armed Violence (AOAV). Le bilan s’annonce encore plus lourd pour 2017, sachant que les civils représentent 90 % des victimes des armes explosives quand elles ont utilisées en zones peuplées. 

Le centre de réadaptation d’une ONG partenaire de Handicap International détruit dans la Ghouta orientale
© HI

Le centre de réadaptation d’une ONG partenaire de Handicap International détruit dans la Ghouta orientale

L’escalade extrême des bombardements dans la partie orientale de la Ghouta assiégée depuis les dernières 72 heures a fait plus de 300 victimes civiles et causé des dommages très importants aux infrastructures – particulièrement aux hôpitaux, aux cliniques et aux abris où les civils ont trouvé refuge.