Accès direct au contenu
 
 

L'éducation pour toutes et tous !

Inclusion
Mali

Dans le monde, 264 millions d'enfants et de jeunes ne sont pas scolarisés. Pour donner à tous les enfants, y compris les enfants handicapés, le droit à une éducation inclusive de base, de qualité et gratuite, nous avons donc lancé la pétition #School4all. Voici trois témoignages d'élèves du Mali qui montrent à quel point il est important d'offrir une éducation aux enfants handicapés et de les intégrer dans le système scolaire.

© Patrick Meinhardt / HI

Voici Yah,

Yah a un handicap physique depuis sa naissance. Abandonnée par sa mère, c’est son père qui s’occupe d’elle. Comme beaucoup d’enfants handicapés, Yah n’allait pas à l’école. Mais elle a insisté auprès de son père pour qu’il l’inscrive :

« Mon handicap n’est pas un obstacle; je suis capable de faire la même chose que les autres ».

Depuis 7 ans, Yah va à l’école du Quartier Mali à Bamako. Elle est aujourd’hui la meilleure élève de sa classe. Elle souhaite poursuivre ses études et devenir comptable. Pour Yah, l’école est primordiale pour réussir : 

« Si je peux donner un conseil à mes ‘frères’ et ‘sœurs’ handicapés : il faut étudier pour avoir un jour un avenir meilleur ! ».

 

 

Voici Fata,

Fata a perdu la vue à l’âge de 8 ans. 3 ans plus tard, elle suit les cours de CM2 dans une école qui accueille les enfants handicapés et où nous avons formé les enseignants. Elle a suivi une formation préparatoire avant sa rentrée des classes pour apprendre le braille. Nous lui avons donné une tablette de braille. Elle peut désormais travailler de manière indépendante. 


Première de sa classe et très ambitieuse, elle continue de suivre nos cours de soutien toutes les semaines et reçoit l’aide de son grand-frère pour les révisions. Quand elle sera grande, elle veut devenir institutrice.

 

 

 

Voici Daouda,

Daouda a perdu la vue à l’âge de 5 ans à la suite d’un glaucome. Sa famille l’a scolarisé à l’INAM, une école pour enfants handicapés, mais qui accueille désormais tous les enfants, handicapés ou non. 

« Je me souviens que la 1ère année n’avait pas été facile du tout avec  l’apprentissage du braille… », raconte Daouda. Aujourd’hui il est bon élève, notamment grâce à l’aide des autres élèves dans les tâches du quotidien à l’école, de la prise de notes aux déplacements physiques dans l’établissement.

Après le brevet des collèges, il souhaiterait aller au lycée au Sénégal pour devenir juriste. Daouda a conscience de l’importance d’aller à l’école. Il regrette de ne pas avoir pu convaincre son meilleur ami, lui aussi aveugle, de continuer ses études. Ce dernier mendie pour soutenir sa famille.
 

© Danielle Tan / HI

Soutenez notre pétition !

Published on: 5 mars 2021
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Safa fait des progrès et rêve d’aller à l’école
© Oriane Zerah / HI
Inclusion Réadaptation

Safa fait des progrès et rêve d’aller à l’école

La vie de Safa a beaucoup changé depuis qu’elle a rencontré notre équipe mobile dans la région d’Hérat en Afghanistan. 

Education inclusive : notre travail au Sahel
© Danielle Tan / HI
Inclusion

Education inclusive : notre travail au Sahel

L’année dernière, nous avons mis en œuvre 52 projets pour l’inclusion des enfants handicapés à l’école dans 27 pays. Notre travail se concentre en particulier sur les enfants handicapés dans les pays à faible revenu comme les pays du Sahel.

Éducation, filles, handicap : Handicap International engagée à résoudre l'équation de l'exclusion
© Nicolas Axelrod-Ruom / HI
Inclusion Insertion

Éducation, filles, handicap : Handicap International engagée à résoudre l'équation de l'exclusion

Suite à une étude menée au Burkina Faso, au Mali et au Niger, nous alertons sur l'exclusion des filles handicapées de l'école. Dans le monde entier, les femmes handicapées ont trois fois plus de chance d'être analphabètes que les hommes non handicapés. Afin de mobiliser le public sur ce problème majeur, nous vous invitons à signer la pétition #School4all : tous les enfants ont droit à l’éducation.