Go to main content

Alep: les civils sous une pluie de bombes

Stop Bombing Civilians Urgence
Syrie

"Nous demandons l’arrêt immédiat des bombardements, qui ont atteint une épouvantable intensité avec des effets dévastateurs sur les populations civiles ces derniers jours" déclare Anne Héry, directrice du plaidoyer et des relations institutionnelles de Handicap International. 

Non aux bombardements des civils

Non aux bombardements des civils | (c) Handicap International

  • Alep-Est, où vivent plus de 250'000 personnes, est le théâtre de bombardements et de pilonnages ininterrompus qui ont tué des centaines de civils. Plus de 50'000 personnes ont fui les lieux des combats ces derniers jours;
  • Les bombardements ont détruit les infrastructures civiles, notamment les hôpitaux et les centres de santé, totalement dévastées par ce déluge de bombes. L'Organisation mondiale de la santé a annoncé récemment que plus aucun hôpital n'était en état de fonctionner;
  • Alep-Est vit une catastrophe humanitaire. Les habitants font face à une pénurie quasiment totale de nourriture, d'électricité et de médicaments, sans aucun recours à l'aide humanitaire;
  • Alep-Ouest a également été visée par des tirs de mortier et de roquettes ces dernières semaines, faisant des dizaines de victimes civiles et provoquant plusieurs milliers de déplacés.

"Nous demandons l’arrêt immédiat des bombardements, qui ont atteint une épouvantable intensité avec des effets dévastateurs sur les populations civiles ces derniers jours, déclare Anne Héry, directrice du plaidoyer et des relations institutionnelles. Le Droit international humanitaire impose de protéger les civils lors des conflits. Les parties prenantes au conflit doivent également permettre un accès sans entrave de l'aide humanitaire."

> Signez notre pétition

 

EWIPA

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Six idées reçues sur les bombardements des civils
PH. Houliat | HI

Six idées reçues sur les bombardements des civils

Dommages collatéraux, frappes chirurgicales, guerres sales… Une fatalité lors des conflits ? Découvrez aussi pourquoi il est urgent de mettre fin à cette pratique intolérable.

Suite à la mort d’un employé d’une organisation partenaire, Handicap International condamne les bombardements continus
© Amer Almohibany / AFP PHOTO

Suite à la mort d’un employé d’une organisation partenaire, Handicap International condamne les bombardements continus

7 ans de conflit syrien - Un employé d'une organisation syrienne avec laquelle Handicap International (HI) est associée a été tué mercredi 3 mars. Mustafa, sa femme et leurs deux enfants - âgés de moins de 8 ans - ont été tués par des bombardements à Hamouriyeh, dans la Ghouta orientale. À l'heure du septième anniversaire du conflit syrien, HI condamne une fois de plus les bombardements en zones peuplées et appelle toutes les parties au conflit à protéger les civils.
 

7e anniversaire du conflit syrien: Handicap International appelle à la signature de la pétition «Stop Bombing Civilians»
© Benoit Almeras / HI

7e anniversaire du conflit syrien: Handicap International appelle à la signature de la pétition «Stop Bombing Civilians»

À l'occasion du 7e anniversaire du conflit en Syrie, Handicap International (HI) rappelle à quel point les Syriens sont victimes d’un conflit marqué par l’utilisation massive et continue d’armes explosives. Les bombardements et les pilonnages en zones peuplées - devenus courants dans les conflits actuels en Iraq, en Syrie et au Yémen - tuent et blessent à 92 % des civils.