Go to main content
 
 

Crise alimentaire en Afrique de l’Est: Handicap International intervient

Urgence
Ethiopie Somaliland Soudan du Sud

En Afrique de l'Est, toute une population fuit l'insécurité et la famine. Handicap international craint que de nombreuses personnes déplacées, totalement démunies, ne soient laissées pour compte. Nos équipes sur le terrain se mobilisent pour que tous aient accès à l’aide humanitaire. 

Au Somaliland, une équipe de repérage rencontre une famille déplacée à cause de la sécheresse et de la pénurie alimentaire, mai, 2017

Au Somaliland, une équipe de repérage rencontre une famille déplacée à cause de la sécheresse et de la pénurie alimentaire, mai, 2017 | © R.Duly / Handicap International

Somaliland & Puntland

Jeroen Stol, Responsable du Programme:

"Une de nos équipes rentre tout juste  du Somaliland qui a été sévèrement touché par la sécheresse et les pénuries alimentaires. Elle rapporte que de nombreuses familles rencontrées à Hargeisa ont dû abandonner leurs terres et leur bétail. Il leur est maintenant difficile de soigner leurs enfants ou les membres de leur famille qui ont un handicap. Handicap International fera tout pour leur venir en aide".

Notre Intervention:

  • En coordination avec les autres organisations humanitaires, s’assurer que chacun ait accès à l’aide humanitaire (nourriture, eau, soins).
  • Fournir des soins basés sur de la stimulation physique pour les enfants atteints de malnutrition.

 

Soudan du Sud

Paul Critchley, Responsable du Programme:

"Pour le moment il est très difficile d'accéder à la population en détresse à cause des routes trop dangereuses ou impraticables après la saison des pluies. La population est déplacée, malnutrie et traumatisée. Ses besoins de santé, qu’ils soient physiques ou psychologiques, sont considérables."

Notre Intervention:

  • Les voltigeurs de l’association s’efforcent d’accéder à toutes les zones du pays afin d’identifier les personnes ayant des besoins spécifiques (soutien psychologique, en réadaptation, besoin d’équipement pour la mobilité, etc.). Ils fournissent des fauteuils roulants, des béquilles, etc., tout en assurant que les personnes les plus vulnérables sont prises en compte par l’aide humanitaire.
  • A ce titre, Handicap International forme les professionnels de la santé à la prise en charge des personnes handicapées ou vulnérables et renforce le soutien psychosocial auprès des réfugiés qui souffrent de traumatisme psychique.

 

Éthiopie

Fabrice Vandeputte, Responsable du programme:

"Nous faisons face à une situation très compliquée. L'Est du pays a été touché par une sécheresse sévère ; des milliers de Sud-Soudanais frappés par les conflits et la famine dans leur pays se réfugient à l’Ouest de l’Ethiopie. Beaucoup de réfugiés sont des femmes et des enfants qui souffrent de malnutrition."

Notre intervention:

  • En coordination avec les autres organisations humanitaires, s’assurer que toute la population ait accès à l'eau potable et à l'aide alimentaire.
  • Fournir des soins basés sur de la stimulation physique pour les enfants souffrant de malnutrition.
  • S’assurer que les personnes vulnérables et en situation d'exclusion ne soient pas exploitées.
Published on: 11 mai 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

L'aide humanitaire : une histoire de compassion
© Gilles Lordet / HI
Réadaptation Urgence

L'aide humanitaire : une histoire de compassion

Tichaona Mashodo dirige l'équipe mobile de HI au Soudan du Sud. Il revient sur ses dix années d'engagement humanitaire.

10 juillet : anniversaire de la bataille de Mossoul L’ouest de la ville toujours contaminé par des restes explosifs de guerre
© E. Fourt/HI
Mines et autres armes Urgence

10 juillet : anniversaire de la bataille de Mossoul L’ouest de la ville toujours contaminé par des restes explosifs de guerre

Deux ans après la reprise de Mossoul par les forces armées irakiennes, le 10 juillet 2017, l’ouest de la ville est laissé à l’abandon, détruit et contaminé par des milliers de restes explosifs de guerre. 500'000 personnes sont toujours déplacées dans les camps et la vie de milliers de blessés est encore suspendue à des soins adaptés à leurs besoins.

Le Conseil de sécurité des Nations unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés
© Martin Crep / HI
Droit Insertion Urgence

Le Conseil de sécurité des Nations unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés

Pour la première fois, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté, le 20 juin 2019, une résolution sur les personnes handicapées dans les conflits armés. Il s'agit d'une amélioration historique pour les personnes handicapées, particulièrement exposées lors des crises et souvent négligées dans l'aide humanitaire.